34 des 56 EHPAD vosgiens touchés par le Covid-19

Publié le Mercredi 8 Avril 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les EHPAD payent un lourd tribut au coronavirus. Dans les Vosges, le 2 avril dernier, l'ARS, l'agence régionale des santé, recensait officiellement 58 décès dûs ou suspectés en lien avec le Covid-19 dans ce type d'établissements.


Selon Caroline Mattioni Privat, Vice-Présidente du conseil départemental en charge de l’Autonomie, 34 des 56 EHPAD vosgiens seraient à ce jour touchés par la maladie.

L'EHPAD de Vagney, "Le Solem" qui comptait 81 résidents déplore 11 décès depuis le 28 mars. Les deux premiers cas suspects ont été testés et confirmés positifs au coronavirus. Une troisième victime décédée à l'hôpital a également été testée positive. Les 8 autres décès de résidents, non testés, sont donc suspectés en lien avec le Covid-19.

 

Confinement et renforts

Selon la direction, depuis le début de l'épidémie, des mesures ont été mises en place, le confinement des résidents dans leurs chambres ou l'isolement des personnes présentant des symtômes inquiétants notamment. Un médecin traitant généraliste de Vagney s'est porté volontaire pour assurer le poste de coordonnateur de l'établissement.
Une douzaine de personnes ont également été envoyées en renfort à Vagney (CDD, réserve sanitaire, une infirmière détachée par le Conseil départemental, un agent du collège de restauration du collège de Cornimont, des bénévoles de la protection civile...)

Solidarité

Une situation difficile néanmoins le direction de l'EHPAD veut souligner la solidarité et l'entraide qui s'organisent dans la commune. Le camping met à disposition gratuitement des personnels soignants des hébergements, un chocolatier va offrir à tous les résidents des chocolats à l'occasion de Pâques et des visières de protection ont été directement livrées à l'établissement par un voisin.

Un dossier suivi de près par l'ARS dont on a appris ce mercredi soir le limogeage de son directeur régional Christophe Lannelongue suite à sa déclaration polémique sur le CHRU de Nancy. Il remplacé par Marie-Ange Desailly-Chanson, docteur en biologie médicale.

Anne Didier

 (photos d'archives viàVosges)

 

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire