Les AESH réclament « un vrai statut, un vrai salaire et une vraie formation »

Publié le Vendredi 2 Avril 2021

Jeudi 8 avril prochain est programmée une journée nationale et intersyndicale d'action en faveur des AESH, accompagnants des élèves en situation de handicap.  C'est dans ce contexe qu'une pétition circule actuellement des écoles aux lycées vosgiens pour réclamer « un vrai statut, un vrai salaire et une vraie formation ».

Ils sont environ 600 dans les Vosges (110 000 au niveau national) avec un statut précaire. D'après les chiffres des pétitionnaires : 90% sont des femmes et 60% se voient imposé un temps partiel (24 heures), rémunéré à 760 € nets par mois, soit en dessous du seuil de pauvreté

"Les PIAL (pôles inclusifs d’accompagnement localisés) ont considérablement dégradé les conditions de travail des AESH en réduisant pour les familles l’offre d’accompagnement et en multipliant pour les AESH les élèves à accompagner" ajoute la Fédération Nationale de l’enseignement, de la culture et de la formation professionnelle Force Ouvrière des Vosges qui a lancé cette pétition qui avait déjà recueilli presque 13 000 signatures ce vendredi à la mi-journée.

L’intersyndicale : CGT Educ’action, FNEC-FP-FO, FSU, SNCL, SNALC, SUDles a fait une demande de rassemblement devant la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale à Epinal et pour qu'une délégation soit reçue par les autorités académiques jeudi 8 avril à 14h30.

Photo : FNEC-FP-FO 88

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire