Accident mortel cette nuit à Châtel-sur-Moselle : l'enquête progresse

Publié le Dimanche 5 Mars 2017

[Infos gendarmerie] Un mort et une blessée dans un dramatique accident de la circulation qui aurait eu lieu ce samedi en fin d'après-midi, a priori vers 17-18h, à Châtel-sur-Moselle, sur la RD 10, route de Vaxoncourt.

La passagère a été entendue ce dimanche après-midi par les enquêteurs. Dans sa version des faits, elle déclare que les deux occupants de la voiture, le conducteur et elle, ont réussi à s'extraire du vehicule qui avait plongé dans la Moselle, dans une eau à 7°. Pensant se diriger vers la berge, la jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, a trouvé refuge sur un îlot et y a passé la nuit. Elle a déclaré avoir perdu conscience et ne se serait réveillée que ce matin vers 8h30. Heure à laquelle les sapeurs-pompiers l'ont retrouvée. En état d'hypothermie, elle a été transportée vers le centre hospitalier Emile-Durkheim d'Epinal. Son pronostic vital n'est pas engagé.

Le corps sans vie du conducteur de la voiture, immatriculée dans les Vosges, un jeune homme de 26 ans, n'a été découvert que vers 11h ce dimanche matin à quelques kms en aval sur la commune de Portieux.

La communauté de brigade de Capavenir Vosges est chargée de l'enquête. Selon les premiers éléments, il est avéré que le pneu avant gauche du véhicule était lisse et que les conditions météorologiques étaient très défavorables, avec de fortes pluies. La voiture aurait mordu l'accotement puis fait un tête à queue complet pour finir sa course dans la Moselle. Aucun témoin oculaire n'aurait été présent. 

Les deux jeunes gens devaient se rendre chez des amis ce samedi soir. Ne les voyant pas venir, ces mêmes amis n'ont donné l'alerte que vers 1h du matin, ce qui explique les recherches tardives des secours qui ont débuté vers 2h.

La RD10 a été coupée pendant une heure et quart ce dimanche à 11h pour permettre l'évacuation du véhicule par une grue.

Pour le moment, aucune analyse n'a été réalisée. Une autopsie sera pratiquée si la famille l'autorise. 

J-F VERRIER ET A. DIDIER

 

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire