Adoptons les bons reflexes pour anticiper la sécheresse !

Publié le Jeudi 16 Juillet 2020

La préfecture des Vosges alerte la population sur les bons reflexes à adopter au plus vite en matière de consommation d'eau et anticiper la crise.

Les récentes observations des cours d'eau vosgiens montrent une baisse générale de leurs débits et l’absence de perspectives favorables en termes de températures et de précipitations dans les semaines à venir. Les dernières pluies orageuses n’ont pas comblé le déficit pluviométrique global qui perdure dans le département, que ce soit dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle ou de la Saône. Certains cours d’eau sont même d’ores et déjà en situation d’assec, comme le Petit Vair dans le secteur de Vittel. Un indicateur majeur du risque de sécheresse pour l’été est également le faible indice d’humidité des sols, rencontré en particulier dans l’ouest du département dans le secteur de Châtenois.


Cette situation d’étiage, caractérisée par un débit minimal dans les cours d’eau, est susceptible d’entraîner des pénuries d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités ainsi qu’une forte dégradation des milieux aquatiques du département, avec des risques de mortalité piscicole.


Le Préfet dénonce donc certains usages de l’eau qui pourraient aggraver la crise et veut également préparer tous les usagers (particuliers, collectivités, entreprises, administrations, exploitants agricoles ou encore exploitants de centrales hydroélectriques) aux futures restrictions qui sont envisagées avant la fin du mois de juillet.

 

MESURES À ADOPTER POUR LES PARTICULIERS :

• contrôler les installations sanitaires (plomberie, chasses d’eau, robinets…) et faire les
travaux en conséquence
• privilégier les douches aux bains
• ne plus remplir les piscines d’une capacité supérieure à 1 mètre cube
• ne plus nettoyer les véhicules en dehors des stations professionnelles
• ne plus nettoyer les terrasses et façades en dehors du cadre d’exercice des professionnels
• arroser son jardin potager avant 9h ou après 20h, en privilégiant un arrosage manuel et idéalement en profitant de la récupération des eaux de toiture
• utiliser des techniques alternatives à l’arrosage quotidien des jardins, comme le paillage ou le binage, etc...

Mesures à adopter pour les professionnels :

Des mesures spécifiques de vigilance doivent également être prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques, pour les activités agricoles, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel. À plus long terme, les professionnels devront également s’investir dans la gestion efficace et durable de l’eau pour répondre à leurs besoins.
Les collectivités ont été invitées par le Préfet à travailler sur le long terme à la réduction des fuites d’eau sur leurs réseaux d’eau potable, compte-tenu des marges de progrès certaines dans le département. L’État et ses partenaires, notamment l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, accompagneront, techniquement et financièrement, les élus dans ces plans d’actions.

Anne Didier (d'après communiqué)

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire