Des aides pour les exploitants et un accès facilité à la culture

Publié le Mardi 28 Mai 2019

55 rapports ont été approuvés par les conseillers départementaux à l'occasion de la 5ème commission permanente de l'année. Parmi les sujets abordés : la répartition des aides pour les exploitants ayant souffert de la sécheresse, ainsi que la volonté d'offrir un accès facilité au patrimoine et à la culture pour les public éloignés.

La sécheresse qui a impacté le département en été 2018 a mis de nombreux exploitants vosgiens en difficulté. Notamment les éleveurs bovins qui ont dû se réapprovisionner en fourrage afin de nourrir leurs animaux. Lors de cette 5ème commission permanente, les élus locaux ont donc décidé de la répartition des aides qui seront allouées à ces agriculteurs, en fonction des dossiers étudiés par la Chambre d'Agriculture des Vosges. Il a donc été décidé que 706 exploitants agricoles percevront une aide de 870 euros maximum.

Petit rappel des chiffres concernant l'agriculture dans les Vosges (cf. communiqué de presse) :

  • Budget agriculture du Conseil Départemental : Plus de 3 millions d’euros
  • 3 000 exploitations agricoles (6% de la Région Grand-Est)
  • 4 500 personnes vivent de l’agriculture + 4 000 dans les Industries Agro-Alimentaire
  • 251 exploitations en agriculture biologique (3e Département de la Région Grand Est)
  • Augmentation de la surface moyenne + 30 % en 5 ans

"C'est mon patrimoine 2019"

Les conseillers départementaux ont également approuvé la convention "C'est mon patrimoine 2019", une opération nationale proposée par le Ministère de la Culture et de la Communication, à laquelle s'est associé le Département des Vosges. Cette mesure consiste à favoriser l'accès à la culture pour les publics éloignés, notamment en zone rurale. Grâce à cette convention, une vingtaine de personnes pourront découvrir le Musée départemental d’art ancien et contemporain et le site gallo-romain de Grand. Un projet réalisé en partenariat avec l’association Jeunesse et Cultures, le centre social de Louise Michel à Golbey, et les Francas des Vosges.

Redécouvrez notre reportage sur un exploitant vosgien qui avait fait appel aux subventions de la Chambre d'Agriculture en fin d'année 2018.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire