Ail des ours confondu avec du colchique : attention aux intoxications

Publié le Lundi 20 Mai 2019

L’ail des ours et le poireau sauvage poussent dans les mêmes sous-bois que le colchique, et sont fréquemment confondus.


En avril, 20 cas d'intoxications ont été rapportés aux centres antipoison, deux fois plus que les années antérieures, principalement en Alsace et Rhône-Alpes. Deux cas d’intoxications graves par confusion avec du colchique ont été observés récemment dans le Grand Est.

L’ingestion de colchique peut conduire à une intoxication grave voire mortelle, en fonction de la quantité de feuilles ingérées, et de la concentration très variable de colchicine présente dans la plante. L’association avec certains médicaments peuvent également accroitre le risque.

L'ail des ours a une odeur d'ail caractéristique, des fleurs blanches en forme d'étoile et possède un bulbe blanc, allongé. Les feuilles sont simples, elliptiques et pointues. Chaque feuille prolonge une tige plus ou moins longue.

Les feuilles du colchique sont plus rigides, charnues, sans tige, à bout arrondi et semblent sortir directement du sol. Le bulbe est rond et foncé. Les fleurs mauves n’apparaissent qu’en automne, seules les feuilles sont visibles au printemps. Son goût est amer.

 

En cas de doute sur l’identification de la plante après ingestion ou de symptômes notamment digestifs survenus dans les heures suivant l’ingestion d’un plat comportant de l’ail des ours ou du poireau sauvage, contactez rapidement le Centre antipoison Est au 03 83 22 50 50 (24 h/24).

 

Ludovic Bisilliat (avec communiqué de l'Agence régionale de santé)

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire