Assises : la tentative d'infanticide de 2016 à Vagney jugée à partir de mercredi

Publié le Lundi 14 Janvier 2019

Début cette semaine au palais de justice d'Epinal de la première session 2019 de la Cour d'assises des Vosges.

 

Ces lundi et mardi, procès en appel de Loïc Karleskind, condamné en 2015 à 9 ans de réclusion après le meurtre, à Dieuze en mai 2012, d'Aymeric Heil, un jeune Creutzwaldois de 21 ans, roué de coups et poignardé à 19 reprises et dont le corps a été retrouvé dans un ruisseau le lendemain matin. Il était seul contre trois.

Loïc Karleskind est poursuivi cette fois pour violences volontaires avec usage ou menace d'une arme (une matraque), des coups qui n'ont pas entraîné la mort d'Aymeric Heil. L'accusé encourt 3 ans d'emprisonnement.

Drame de la séparation

 

A partir de mercredi et jusqu'à vendredi, c'est une Vosgienne qui sera jugée. Christelle Krommenaker, 46 ans, comparaît pour tentative d'assassinat sur sa fille de 13 ans. Un ''drame de la séparation'' qui s'était déroulé en mai 2016 dans la maison familiale à Vagney (photo ci-dessous) : après l'annonce par son mari de son souhait de la quitter, Christelle Krommenaker avait projeté de tuer leurs trois enfants pendant leur sommeil (une fille de 13 ans et deux garçons de 11 et 16 ans) puis de se suicider.

Après avoir porté un coup de couteau à la gorge de sa fille, elle s'est ravisée et a prévenu elle-même les secours. Un temps évoquée, son irresponsabilité pénale avait fini par être rejetée par la chambre d'instruction.

 

Deux autres affaires seront jugées la semaine prochaine : une affaire de viol sur mineur et une autre de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un mineur.

 

Anthony Sap et Ludovic Bisilliat

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire