L'Association du Théâtre du Peuple-Maurice Pottecher rendra hommage à Jack Ralite

Publié le Jeudi 16 Novembre 2017

François Rancillac, le Président de l'Association du Théâtre du Peuple-Maurice Pottecher et Simon Delétang, Directeur du Théâtre du Peuple saluent la mémoire de Jack Ralite, décédé le 12 novembre dernier à l'âge de 89 ans. Ils rappellent ,dans un communiqué, que Jack Ralite faisait partie du conseil d'administration du théâtre de Bussang depuis 20 ans.

"Il s'en est fait l'ardent héraut, participant de près à la vie associative, accompagnant de toutes ses forces politiques des dossiers aussi importants et délicats que la Convention tri-régionale, le rachat du théâtre par l'Etat, entre autres. Il n'a jamais raté un seul été bussenet : malgré sa fatigue physique, il était encore parmi nous en août dernier pour découvrir les créations de Vincent Goethals et assister à la passation entre les deux directeurs.

Un hommage lui sera rendu l'été prochain.

Communiqué de François Rancillac et Simon Delétang : 

 

 [ On connaît le parcours de cet homme incomparable, engagé dès sa jeunesse dans le combat politique pour construire une société plus juste et fraternelle. Elu puis maire d'Aubervilliers, ministre de la santé et de l'emploi du président F. Mitterrand, il a été aussi un militant acharné de la culture, une culture "élitiste pour tous" (selon la formule célèbre d'Antoine Vitez, dont il était très proche), une culture de la diversité et de la générosité (c'est à lui qu'on doit aussi la création des "Etats généraux de la culture", qui ont tant rassemblé d'artistes, d'intellectuels et de militants de l'Europe entière, notamment pour défendre la fameuse "exception culturelle"). Pour qui a pu l'approcher (et il était pour quiconque d'un abord si facile, si fraternel !), Jack Ralite apparaissait comme un éternel curieux de tout et de tous, autant attentif aux "spécialistes" de telle ou telle discipline qu'à toute personne "lambda" qui, vivant en société, était pour lui aussi un "expert du quotidien".


Jack Ralite, à l'invitation de Jean-Claude Berutti, a rejoint il y a vingt ans (avec Monique Blin, Michel Bataillon et Pierre Barrat) le Conseil d'Administration de notre Théâtre. Il connaissait déjà très bien le lieu, il s'en est fait alors l'ardent héraut, participant de près à la vie associative, accompagnant de toutes ses forces politiques des dossiers aussi importants et délicats que la Convention tri-régionale, le rachat du théâtre par l'Etat, entre autres. Il n'a jamais raté un seul été bussenet : malgré sa fatigue physique, il était encore parmi nous en août dernier pour découvrir les créations de Vincent Goethals et assister à la passation entre les deux directeurs.


Cet "homme remarquable" (auquel nous rendrons hommage durant l'été prochain) aura été une pierre vive dans l'édifice si vivant de notre Théâtre du Peuple, qui lui doit tant.
Puisse son humanité et sa vision de la place de l'art dans notre société guider nos pas.]

(crédit photo : Le Monde)


Anne DIDIER

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire