CPO de Vittel : la réouverture repoussée à fin janvier

Publié le Jeudi 29 Novembre 2018

Suite à l'incendie qui s'était déclaré le 12 novembre dernier dans le local technique du Centre de Préparation Omnisport de Vittel, l'établissement avait été fermé. La suie et les fumées ayant largement contaminé l'ensemble des locaux, il faut désormais nettoyer... et cela s'annonce plus long que prévu.

La réouverture avait d'abord été annoncée pour début décembre, mais les travaux de nettoyage et de décontamination s'annoncent finalement plus longs que prévu. Et pour cause, la piscine olympique de 50 mètres a elle aussi été touchée par la suie et les fumées qui se sont propagées par les tuyaux d'aération. Il va donc falloir entièrement vidanger l'eau de la piscine, mais pour cela il faudra d'abord attendre les analyses de la police de l'eau. Si les résultats affichent une contamination de l'eau, il faudra neutraliser toutes les particules nocives avant de vider le bassin. Enfin, tout l'espace piscine (bassin, sol, murs, plafond...etc) devra être nettoyé voire changé par une entreprise spécialisée, en parallèle du nettoyage des conduits d'air qui se poursuit dans tout le bâtiment. En bref, des travaux nécessaires qui ne font que repousser la date de réouverture du centre sportif de Vittel. Des délais malheureusement "incompressibles" selon Christophe Morin, chef du service des sports au CPO, qui espère pouvoir rouvrir d'ici la deuxième quinzaine de janvier. 

Des pertes considérables

Au total il faut compter entre 500 et 600 mille euros de travaux pour réhabiliter le bâtiment. Pour le maire de Vittel, Franck Perry, l'incendie et les dégâts occasionnés représentent un énorme manque à gagner pour le CPO. Il estime à "50 mille euros la perte en chiffre d'affaire". En effet, 12 manifestations sportives qui devaient avoir lieu en fin d'année ont dû être annulées. Comme par exemple une manche de ligue mondiale de water-polo féminin opposant la France à l'Italie, qui devra donc se dérouler ailleurs.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire