Le centre médico-psychologique de Bruyères en danger

Publié le Samedi 17 Février 2018

 

Mobilisation ce samedi place Stanislas contre la fermeture du CMP de Bruyères, le centre médico-psychologique.  

Les familles l'ont appris par la presse, le centre médico-psychologique de Bruyères qui accueille 240 enfants et adolescents en souffrance psychique, doit fermer le 26 février. Soutenus par les élus, le maire de la commune, l'unafam (association de familles de malades et/ou handicapées), et la CGT, les parents ont manifesté ce matin. 

La direction de l'hôpital psychiatrique de Ravenel qui a pris la décision affirme que la fermeture ne serait que provisoire, en attente du recrutement d'un pédopsychiatre. Mais les parents et les élus parlent d'un abandon de soins en zone rurale pour des jeunes déjà fragilisés qui seraient obligés de rejoindre un autre CMP à Rambervillers, Epinal ou Saint-Dié-des-Vosges.

Le président du conseil départemental a écrit la semaine dernière à l'ARS, l'agence régionale de santé, pour demander le maintien du CMP sur Bruyères. 

Reportage complet dans notre édition de lundi à 18h.

Anne DIDIER et Marie-Danièle ROGOVITZ

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire