Cinéma de Remiremont : ouverture le 7 octobre

Publié le Lundi 28 Septembre 2020

Elle était annoncée pour la Toussaint… et elle le sera, et ce malgré les contraintes liées à la crise sanitaire ! A Remiremont, et grâce à la pugnacité de Jean-Claude et Jean-Yannick Tupin du groupe Majestic Cinéma, le nouveau cinéma Majestic France Le Volontaire accueillera ses premiers spectateurs dans ses sept salles le mercredi 7 octobre.

Espaces duo sans accoudoir


Dans l’ensemble du cinéma, 50 espaces duo (soit 100 places) permettront aux amoureux de ne pas être séparés par un accoudoir. Tous les fauteuils de toutes les salles sont en sleeding, c’est-à-dire qu’ils peuvent être inclinés ou redressés.
La plus grande salle accueillera 320 spectateurs.

SALLE EMMANUEL RIVA ET HALL CHRISTIAN PONCELET


La plus belle sera nommée Emmanuelle Riva, en souvenir de l’enfant du pays décédée il y a trois ans. Cette salle premium offrira notamment des sièges grand confort, originaux puisque créés spécifiquement, équipés notamment de porte-gobelets et de ports USB pour recharger son téléphone, et dont l’assise réglable électriquement permet au spectateur de choisir sa position. Ce sera la première salle du Grand Est à être aussi luxueusement équipée. Une vitrine à l’entrée de la salle rappellera les heures de gloire d’Emmanuelle Riva, avec divers objets lui ayant appartenu et plusieurs des prix qu’elle a gagnés, notamment son César.


Le hall d’accueil sera baptisé Christian Poncelet : Jean-Claude Tupin y tenait, lui qui était proche de l’ancien maire et qui l’a vu mener bataille pour accueillir le premier cinéma Le France à Remiremont.

Chantal Goya en sera la marraine. La chanteuse aux origines romarimontaines ayant tourné dans une dizaine de films, aux côtés notamment de Godart, Philippe Labro ou Pierre Tchernia. Elle a promis de venir avec Jean-Jacques Debout, son pianiste de mari, pour honorer cette distinction en musique.

Ludovic Bisilliat (avec communiqué, photos DR)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire