Des communes vosgiennes en situation de dévitalisation soutenues par la Région Grand Est

Publié le Vendredi 30 Mars 2018

La Région Grand Est vient de faire évoluer ses dispositifs de soutien aux territoires en étendant leurs champs d'action ou en augmentant les aides à l'occasion de sa séance séance plénière du jeudi 29 mars. En voici deux qui concernent directement les communes vosgiennes.

 

« Redynamisation des bourgs structurants en milieu rural »

 

Une première liste de 80 communes en situation de dévitalisation (communes de moins de 8 000 habitants, connaissant une baisse cumulée de population et d’emplois, dans un bassin de vie de moins de 100 000 habitants) avait été établie en 2017. Le dispositif va être étendu à 52 bourgs structurants supplémentaires, non en situation de dévitalisation.

Cette intervention concerne les projets destinés au renforcement des fonctions de centralité :

  • enveloppe maximale de 200 000 € par bourg pour un taux d’aide de 30%,
  • enveloppe portée à 300 000 € pour les bourgs situés en zone fragile au titre du Pacte pour la ruralité pour un taux d’aide de 40%,
  • subvention plancher de 50 000 €.

Au total, 132 communes vont bénéficier de ce dispositif dont 23 vosgiennes : Bains-les-Bains, Charmes*, La Bresse, Bruyères, Chatenois, Contrexéville, Cornimont, Darney, Mirecourt, Moyenmoutier*, Neufchâteau, Rambervillers, Raon-l’Etape, Remiremont, Rupt-sur-Moselle, Saulxures-sur-Moselotte, Saint-Nabord*, Senones*, Le Thillot, Vagney, Le Val d’Ajol, Vittel, Xertigny (* bourgs non concernés par un situation de dévitalisation et ajoutés au dispositif en mars 2018).

« Soutien aux investissements des communes rurales »

 

Par ailleurs, la Région a fait évoluer son dispositif « Soutien aux investissements locaux à l’échelle intercommunale » désormais « Soutien aux investissements des communes rurales » dont les taux et plafonds des aides sont augmentés.

Le taux le plus bas passe de 10 à 20% (50 000 à 75 000€), le plus élevé de 25 à 40% (125 000 à 200 000€), les taux et plafonds intermédiaires sont également augmentés.

Toutes les communes peuvent bénéficier d’un soutien au titre de deux projets d’ici 2021 dans la limite de leur plafond global.

Les dossier de demandes d’aides sont téléchargeables sur le site  www.grandest.fr.

Nicolas Brédard

Crédits Photo : Service communication Région Grand Est

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire