Confinement : pas de dérogation pour le marché de Gérardmer !

Publié le Mercredi 25 Mars 2020

Le Premier ministre a annoncé lundi la fermeture des marchés alimentaires mais laissait la porte ouverte à d'éventuelles dérogations. La municipalité de Gérardmer a donc logiquement tenté sa chance, le maire, Stessy Speissmann, précisant : « Dans la mesure où les gestes barrières sont respectés à savoir les espacements des étalages gérés par le placier communal, l’affichage des règles de sécurité sur chaque stand, la matérialisation au sol des distances de sécurité, le port de protection par les commerçants, le contact entre les produits et les clients interdit, le nombre maximum de personnes simultanément sur place maitrisé,  j’ai demandé une dérogation pour le maintien du marché les jeudis et samedis au Préfet dès le mardi 24 mars au matin par courrier ».

Mais la réponse ne s'est pas faite attendre avec un refus catégorique de la Préfecture des Vosges. Ce qui a évidemment fait réagir le 1er magistrat gérômois : « C’est un refus avec comme seul argument la possibilité d’acheter des denrées alimentaires dans d’autres lieux sur la commune. La municipalité tient à rappeler que ce marché au cœur de la ville permet à la population de celle-ci, pouvant avoir des difficultés de déplacements, de se ravitailler facilement en produit frais. De plus, ce marché est essentiel pour le ravitaillement des concitoyens de notre commune et des communes limitrophes dépourvues de commerces alimentaires en privilégiant les produits locaux et en soutenant les producteurs de notre secteur. Je ne peux que regretter cette décision préfectorale privilégiant ainsi certaines filières de distribution ».

Dans le même temps, la ville de Saint-Dié a quant a elle annoncé ce mardi que son marché serait suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire