Confrontation entre Murielle Bolle et son cousin : chacun campe sur ses positions

Publié le Vendredi 28 Juillet 2017

La confrontation tant attendue entre Murielle Bolle et son cousin Patrick F. s'est déroulée ce vendredi après-midi. Chacun des protagonistes est resté campé sur ses positions. 

 

Patrick F. a répété ses déclarations à la présidente de la chambre d'instruction de Dijon, affirmant que Murielle Bolle aurait subi des violences de la part de sa famille le soir du 5 novembre 1984. Des brimades qui l'auraient conduite à revenir sur sa première version donnée aux gendarmes et mettant en cause Bernard Laroche, son beau-frère, dans la mort de Grégory Villemin. 

A l'issue de la confrontation, les avocats de Murielle Bolle se sont dits satisfaits et ont rappelé que "les déclarations de ce cousin ne tiennent pas", le qualifiant même de mythomane. Ils auraient également démontré " que leur cliente n'a subi aucune violence le 5, ni le 6 novembre 1984"

Jean-Christophe Tymoczko, l'avocat de Patrick F. lui, ne voit pas pourquoi ce serait son client qui mentirait alors que certains indices montrent qu'il connaissait bien Murielle Bolle à l'époque. Elle qui n'a pas reconnu ce cousin germain ce vendredi.

Anne DIDIER

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire