Cornimont : une extension de l’EHPAD Le Couarôge sort de terre

Publié le Lundi 10 Février 2020

A Cornimont, les travaux de réhabilitation de l’EPHAD Le Couarôge font suite à la déconstruction de l’ancien hospice qui était situé à l’avant du site. Ce dernier était inoccupé depuis près de 12 ans. Des diagnostics relevant la présence de plomb, d’amiante et de mérule rendaient sa réhabilitation trop onéreuse. C’est pourquoi en 2018 le bâtiment avait été démoli. A la place, un jardin destiné à l’unité Alzheimer avait été aménagé.
Aujourd’hui, la réhabilitation du bâtiment Les Myrtilles, ancienne résidence communale rattachée à l’EHPAD en 2010, est lancée. La réhabilitation prévoit une extension (une parcelle reliant les deux bâtiments), une restructuration de l’ancienne administration du Couarôge, la restructuration totale du bâtiment Les Myrtilles, ainsi que la création d’un pôle d’activités et de soins adaptés de 14 places en accueil de jour. Au terme des travaux en 2022, la capacité totale d’accueil sera de 157 lits.
« Le Conseil départemental poursuit son soutien aux aînés en finançant des projets de réhabilitation d’EHPAD comme nous le voyons aujourd’hui », a précisé son président LR François Vanson, avant de poursuivre : « Mais aussi en luttant contre la désertification médicale en facilitant l’installation de nouveaux médecins, et enfin avec l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA) qui permet aux personnes en perte d’autonomie de continuer de vivre dans de bonnes conditions ».
Le Conseil départemental finance la réhabilitation du Couarôge à hauteur de 1,2 million d’euros, soit 25 % du montant total des travaux. Et en 2020, la collectivité lui 552 873 euros au titre de l’APA.

Ludovic Bisilliat (avec communiqué, photos droits réservés)

x

xx

xxx



Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire