Coronavirus et scrutin municipal : stylos à encre bleue ou noire recommandés et masques autorisés sous conditions

Publié le Mardi 10 Mars 2020

Après la Ville d’Epinal (notre publication de ce mardi matin), le préfet a précisé à son tour certaines recommandations / obligations pour une bonne mise en œuvre des gestes barrières et des protocoles de nettoyage dans les services qui accueillent du public.

Outre la confirmation de la présence obligatoire de lavabos ou de solutions hydro-alcooliques (la Préfecture en distribuera 2 litres à chaque bureau), de lingettes de désinfection, de stylos à usage individuel pour émarger (selon la Préfecture, stylos d’encre bleue ou noire indélébile), de la distance d’un mètre qui doit être maintenue entre deux personnes, se pose la question d’un électeur qui porterait un masque pour se protéger et pour protéger son entourage.
Un porteur de masque ne sera autorisé à voter que s’il est identifiable malgré le port du masque. Dans le cas contraire, il devra l’enlever afin de vérifier son identité et ne pourra pas voter en cas de refus de sa part.
Quant au port de gants chirurgicaux, le préfet rappelle qu’il n’empêche pas la propagation du virus et qu’il peut gêner le bon déroulement des opérations électorales, notamment du dépouillement.

Enfin, il n’y a aucun motif qui pourrait justifier qu’un maire soit dans l’incapacité ou refuse de constituer un bureau de vote. Si cela devait se produire, le préfet serait dans l’obligation de se substituer, après mise en demeure, et de désigner des délégués chargés de superviser le scrutin.

Ludovic Bisilliat (avec communiqué)

Laissez nous un commentaire

1 Commentaire

gillou2
publié le 11/03/20 à 10h27
Les bureaux de vote confinés sont un des meilleurs endroits pour la propagation du virus dans les files d'attente, dans les isoloirs ... Les assesseurs et scrutateurs présents longtemps, les personnes âgées seront particulièrement vulnérables . Quel gros problème y -a-t'il de repousser ces élections en Juin face à ces risques sanitaires et de sincérité électorale du fait d'une grosse abstention ? le problème de l'abstention deviendra crucial au deuxième tour avec la croissance de l'épidémie "à l'italienne"