Coronavirus : le sénateur D. Gremillet suit l'impact de la crise sur la politique énergétique

Publié le Jeudi 30 Avril 2020

Le sénateur vosgien Daniel Gremillet ainsi que deux autres parlementaires français (Roland Courteau, dans l'Aude et Daniel Dubois, dans la Somme) ont été chargés par la commission des Affaires économiques du Sénat du suivi de l'impact de la crise du coronavirus sur la politique énergétique nationale.

Après avoir auditionné une cinquantaine de personnalités pour faire remonter les difficultés rencontrées par les acteurs de terrain, les sénateurs ont relayé leurs craintes à la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne.

En effet, depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, le pays fait face à "une chute de la consommation de pétrole, à l'arrêt des chantiers de rénovation énergétique, aux reports des investissements dans les filières nucléaire comme renouvelables et à une hausse de la précarité énergétique" Ils invitent ainsi à la ministre à inscrire la transition énergétique dans la politique de relance de l'économie nationale pensée par le Gouvernement. Sans quoi, les sénateurs craignent que les objectifs climatiques, notamment la neutralité carbone d'ici 2050, ne soient pas atteints.

En début de semaine, alors que les trois sénateurs auditionnaient Julien Blanchet, rapporteur général de la Convention citoyenne pour le climat, en visioconférence, ils ont échangé sur la transition énergétique et son rôle dans la stratégie de sortie de crise. Selon eux "l’accompagnement de la rénovation énergétique, le soutien aux projets d’énergie renouvelable et la lutte contre la précarité énergétique sont autant de leviers mobilisables pour relancer l’activité économique tout en atteignant nos objectifs énergétiques et climatiques."

Prochaines auditions des 3 sénateurs :

  • Mardi 5 mai de 17 heures à 18 heures : Corine LE QUERE, Présidente du Haut Conseil pour le climat (HCC), sur les enjeux énergétiques et climatiques du plan de relance ;
  • Mercredi 6 mai de 17 heures à 18 heures : Jean-CHANUT, Président de la Fédération française du bâtiment (FFB) et Jean-Claude RANCUREL, Membre du Conseil d'administration de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), sur la crise du secteur du bâtiment et notamment des chantiers de rénovation énergétique.

(cf. communiqués de presse)

Anaïs Gall

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire