Crise sanitaire : l'inquiétude des bénévoles de l'ARFUPE

Publié le Lundi 27 Avril 2020

En pleine crise sanitaire, les associations de bénévoles sont évidemment en stand by. C'est le cas notamment de l'ARFUPE, l'association pour la restauration du fort d'Uxegney et de la place d'Epinal, qui gère les forts d'Uxegney et de Bois l'Abbé et qui vient d'annuler à la fois ses manifestations estivales et les visites des forts.

Un véritable problème pour la pérennité de ce genre de structures comme nous l'explique Pascal Durand, le vice-président de l'ARFUPE : « Les seuls revenus de nos associations sont les adhésions et les visites réalisées par des bénévoles et quelques fois par des guides employés durant l'été. Pendant ce temps, les frais fixes tels que les assurances, les frais bancaires et autres dépenses d'énergie doivent être réglés. Sans saison touristique, point de rentrées d'argent. Mais encore faudrait-il qu'il y ait des visiteurs !!

Aujourd'hui, personne ne semble se soucier de nos associations et de leur fonctionnement.
Certes, la bonne gestion comptable permet de survivre, mais, comme tout bon gestionnaire, des investissements ont été initiés (Train des Forts ) et l'entretien des ouvrages ne saurait attendre. Des achats sont en cours et il nous faudra bien achever nos projets.
Par ailleurs, aujourd'hui, nous ne sommes pas autorisés à nous rendre sur ces sites inscrits au titre des monuments historiques.
Comment allons nous pouvoir récupérer 2 mois de gestion de la végétation, alors que nous sommes habituellement en plein boom ? »

Autant de questions qui, pour le moment, restent en suspens.

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire