Déconfinement : mode d'emploi

Publié le Vendredi 8 Mai 2020

Après sa présentation jeudi par le Premier ministre, dès le lendemain ce vendredi 8 mai (photo), le préfet déclinait son mode d'emploi dans les Vosges. Et l'on retiendra notamment la lutte contre le  Covid-19, qui dans tous les départements dès ce lundi va prendre une nouvelle forme.

 

Sous la tutelle de l'ARS, agence régionale de santé et de l'assurance maladie, la CPAM, il va s'agir de repérer le plus rapidement possible les personnes qui présentent des symptômes ou sont testées positives, grâce à une remontée d'informations des généralistes et des hôpitaux et qui seront inscrites dans une base de données.

Ensuite des brigades parfois dénommées « anges gardiens » vont mener l'enquête pour repérer le maximum de personnes contacts avec ces patients "zéro" qui se verront proposer un test PCR (naso-pharingé) et au besoin à qui l'on demandera de se confiner pendant deux semaines le plus souvent à domicile ou s'il le faut dans des lieux d'accueil.

Dès ce lundi 11 mai, le préfet a assuré qu'il y avait déjà des capacités de logements, d'autres structures vont être identifiées. Les pharmacies pourront délivrer un masque et les laboratoires faire des tests sans prescription médicale. Et le représentant de l'Etat assure qu'un suivi sera fait de tous les patients positifs ou faux-négatifs.

Cette nouvelle étape sanitaire doit permettre d'éviter les clusters Covid-19, à l'image de celui qui dans le Haut-Rhin a favorisé la propagation du virus dans le Grand Est.

Tous les Vosgiens seront dotés dès lundi 11 mai d'un masque, par le biais de nombreuses distributions, des collectivités et des communes sans compter la générosité de nombreux particuliers, couturières bénévoles, mais aussi des entreprises.

Et les Vosges ont également les capacités de réaliser les tests PCR (naso-pharingés). Pour les tests sérologiques, la question n'est pas encore réglée faute d'agréments et leur fiabilité pas encore avérée.

Autre point, la réouverture des écoles. Dans les Vosges, même si cela fût un casse-tête pour certains maires, 195 communes vont rouvrir des classes maternelles et élémentaires dont 147 dès le mardi 12 mai, le lundi 11 étant réservé à la pré-rentrée des enseignants. Ce qui représente un retour progressif dans 338 écoles vosgiennes.

Les collèges restent fermés, tant que la carte de l'épidémie des Vosges est en rouge, mais le président du conseil départemental a précisé que les établissements se tiennent prêts à rouvrir dès que cela évoluera. Les cantines des collèges qui fournissent parfois les repas aux écoles le feront. En cas de non réouverture, les parents devraient pouvoir trouver des solutions de garde.

Par ailleurs les habitants et parents vosgiens peuvent trouver une information en téléphonant à ce numéro vert : 03 29 64 80 80 ou via ce mail : reouverture-ecoles88@ac-nancy-metz.fr

Concernant l'aspect économique et les lourdes conséquences pour de nombreuses entreprises notamment leurs trésoreries mises à mal, le préfet a indiqué que plusieurs dispositifs de soutien étaient mis en place. Plus de 8 000 TPE, indépendants, micro-entrepreneurs, ont fait une demande d'aide dans les Vosges. Au 6 mai, ce sont 51 000 salariés, soit 62% des actifs du privé qui bénéficient du chômage partiel, correspondant à 22 millions d'heures demandées à l'Etat !

On le sait, dès ce lundi 11 mai, tous les commerces vont rouvrir, exceptés les restaurants et les cafés. Les accueils dans les services publics vont également reprendre, ou sur rendez-vous. Important aussi, les marchés rouvrent sous la responsabilité des maires et en respectant la distanciation physique des stands et des clients.

Côté tourisme, dès le 11 mai, les Vosgiens vont pouvoir se déplacer et se promener librement sans attestation dans un rayon de 100 kms autour de leur domicile (à vol d'oiseau). Les massifs forestiers sont rouverts à la circulation, mais pas les parcs et jardins.

Les grands lieux touristiques, à l'image du parc d'attractions de  Fraispertuis, restent fermés, pour l'instant l'Etat n'a pas de solutions pour autoriser une réouverture en toute sécurité pour le public. Sur la possibilité de fréquenter les plages des cours d'eaux ou des lacs, la question est encore à l'étude. Selon le préfet, on se dirige vers un accès pour des activités nautiques, ou la pêche mais pas la possibilité de rester inactifs ou de « bronzer » sur place, et encore moins d'autoriser le rassemblement en groupe. Le conseil départemental se projette déjà vers les vacances d'été et travaille à une opération de promotion du tourisme local dans les Vosges.

Concernant enfin le sport : la pratique des sports collectifs reste interdite, ainsi que tous les sports indoor. Le sport en extérieur lui est autorisé, à condition toujours de respecter une distance physique suffisante entre les pratiquants, ainsi pas de jogging ou de cyclistes en groupe serrés.

M-D. Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire