Découverte d'un enfant gravement sous-alimenté à La Vôge-les-Bains

Publié le Samedi 9 Mars 2019

Vendredi matin, un couple de trentenaires a été présenté au juge d'instruction d'Épinal pour des faits qualifiés de privation de soins et d'abandon moral de leurs enfants. L'un des plus jeunes, âgé de 2 ans et demi, a été retrouvé dans un état de dénutrition sévère. Il ne pesait que 5 kilos pour 67 cm, d'après nos confrères de Vosges Matin.

L'affaire remonte au début de l'année, lorsque des proches de l'enfant ont décidé d'alerter les autorités, alarmés par son état de santé. Dépêchée sur place, la brigade de gendarmerie de Xertigny a découvert un logement insalubre, dont le sol était jonché de déchets et d'excréments d'animaux, toujours selon nos confrères de Vosges Matin. Y logait une famille de 7 personnes, les parents et leurs 5 enfants (les 3 aînés étant en fait les enfants de la mère, nés d'une précédente union). Parmi la fratrie, un enfant de 2 ans et demi qui présentait un état particulièrement préoccupant puisqu'il ne pesait que 5 kilos pour seulement 67 cm. Il présentait également un duvet sur sa peau, symptôme de sa dénutrition. Et n'arrivait pas à tenir sa tête, ni à se redresser. Il a immédiatement été transporté en urgence à l'hôpital.

À titre de comparaison, pour être dans la courbe de croissance normale, un enfant de 30 mois doit peser entre 11 et 17 kg et mesurer entre 86 et 99 cm selon les critères établis par le Ministère de la Santé (voir ici p.43)

Les parents placés sous contrôle judiciaire

Le couple, âgé d'une trentaine d'années, a été présenté au Parquet d'Épinal ce vendredi matin, pour des faits qualifiés de privation de soins (pour les deux plus jeunes enfants) et d'abandon moral (pour les trois plus grands), selon le Procureur de la République des Vosges. Après avoir été placés en garde à vue ils ont été relâchés mais restent placés sous contrôle judiciaire. Quant aux enfants, les deux cadets ont été mis à l'abri, ils ont été placés sur la décision du Magistrat, juge des enfants. Et les trois aînés ont été confiés à la garde de leur père. L'information judiciaire suit son cours.


Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire