Dégâts de sangliers : les agriculteurs sont à bout et demandent l'aide de l'Etat

Publié le Vendredi 12 Mars 2021

Les dégâts de gibier et au premier plan de sangliers qui mettent à mal les prairies étaient au cœur des débats lors de la visite ce vendredi matin de la sous-préfète de Saint-Dié-des-Vosges sur l'exploitation familiale d'un jeune agriculteur, Jean-François Bertrand, installé sur le village de Taintrux en Déodatie. Des prairies essentielles à l'alimentation du bétail et qui souffrent également du réchauffement climatique. Une visite qui était aussi l'occasion d'évoquer la sauvegarde du modèle agricole de montagne qui repose sur le maintien de l'herbe et l'accompagnement des élevages.

Sur ce sujet enfin de la préservation des terres agricoles, la chambre d'agriculture des Vosges a  répondu aux critiques de la Confédération paysanne, syndicat qui dénonce la croissance des surfaces dédiées aux cultures pour la méthanisation au détriment des cultures fourragères et alimentaires.

Reportage complet ce vendredi soir dans notre journal dès 18h.

M-D. Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire