Le département débloque plus de 630 000 € pour les établissements médico-sociaux

Publié le Mardi 20 Octobre 2020

Les élus du Conseil départemental ont adopté lundi, une motion qui dénonce le manque d'égalité et de traitement concernant les professionnels des secteurs du handicap, de la protection de l'enfance et de l'aide à domicile qu'ils considèrent comme oubliés par le Ségur de la Santé.

Ils craignent une dégradation du climat social et une démotivation des personnels et demandent donc à l'Etat " de prendre les dispositions réglementaires et financières nécessaires ".

Les personnels des structures médico-sociales ont été en première ligne tout au long de la crise sanitaire. Les élus du Conseil départemental estiment donc que : « ces professionnels intervenant dans des établissements financés par notre collectivité méritent notre reconnaissance, c’est à juste titre que des primes exceptionnelles sont attendues par ce secteur. » Le Département des Vosges va donc débloquer une enveloppe de 636 774 €.

Les secteurs concernés ?

- Les hébergements pour personnes âgées :
L’Etat a financé une prime dans les EHPAD, établissements en coresponsabilité et co-financement de notre collectivité.
Le conseil Départemental financera les professionnels des 4 Résidences Autonomie et des 3 Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées (EHPA).
- Le secteur des personnes handicapés :
L’Etat a attribué une prime de 1 500 € aux professionnels des Maisons d’Accueil Spécialisés (MAS) et des Foyers d’Accueil Médicalisé (FAM).
Il apparaissait équitable, au Département des Vosges, d’attribuer une prime aux professionnels des établissements sous compétence exclusive du Conseil départemental : les foyers hébergement et les Foyers d’Accueil Spécialisé (FAS).
- La protection de l’enfance :
Les professionnels concernés par la prime du Département sont ceux ayant travaillé exclusivement en établissement et en présentiel en Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS). Les lieux de vie et établissements déclarés sont également concernés.

Anne Didier (avec communiqué)

(photo d'archives viàVosges)

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire