Dissolution de la com com des Hautes Vosges : « une erreur historique » selon les élus bressauds

Publié le Mardi 18 Septembre 2018

Mercredi dernier à Gérardmer, sept communes de la communauté de communes des Hautes Vosges (CCHV) ont demandé à sortir de l'intercommunalité. Il s'agit de Gérardmer, Granges-Autmonzey, Xonrupt-Longemer, Le Tholy, Le Valtin, Liézey et Réhaupal (notre reportage du 13 septembre).
Réunis en séance ordinaire ce lundi, les conseillers municipaux de La Bresse ont « pris acte des décisions de ces communes qui souhaitent revenir en arrière et pouvoir recréer un territoire intercommunal différent de celui que la majorité des conseils municipaux des 22 communes membres ont approuvé fin 2016 ».

Le conseil municipal « respecte ces décisions mais ne les partage pas et les regrette, considérant que cette scission constituerait une marche arrière et un désengagement, notamment vis-à-vis des ''petites'' communes, ainsi qu'une erreur historique du point de vue de l’aménagement du territoire ».

Les élus bressauds notent également « qu’un des principaux arguments avancés serait que le périmètre de la CCHV ne correspondrait pas au bassin de vie de ses habitants », mais ils estiment « que cette analyse procède d’une vue théorique, obsolète et réductrice qui ne reflète pas le fonctionnement réel de notre territoire et de ce que vivent ses habitants et ses visiteurs ».

 

La communauté de communes des Hautes Vosges, c'est trois bassins de vie très différents et des élus qui n'ont jamais vraiment réussi à travailler ensemble. Le processus administratif de la sortie des six communes sus-citées sera toutefois long.

 

Ludovic Bisilliat

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire