Économie : rentrée stable dans le Grand Est

Publié le Jeudi 11 Octobre 2018

La Banque de France publie son rapport mensuel sur le climat des affaires dans le Grand Est. Ces données permettent de comprendre l'état de la conjoncture économique de la région selon les secteurs. Globalement, le bilan de rentrée est plutôt stable.

 

  • Industrie : 18,6 % des effectifs par rapport à l'emploi total


Le secteur de l'industrie affiche une production stable sur la période. Les carnets de commandes sont remplis, ce qui laisse présager une croissance de l'activité avec des embauches dans les semaines à venir.

  • Fabrication de denrées alimentaires et de boissons :12% des effectifs par rapport à l'emploi total


Le pic d'activité du mois d'août étant redescendu, la production s'est stabilisée dans le secteur agroalimentaire, avec des disparités selon les produits. Ainsi certaines denrées alimentaires sont en hausse en vue des fêtes de fin d'année, tandis que les boissons sont en baisse à la sortie de l'été.
Les matières premières ont augmenté, ce qui s'est répercuté sur le prix des produits finis. L'activité économique devrait augmenter à l'approche de Noël.

  • Équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines (17,4% des effectifs par rapport à l'emploi total)


L'activité est assez stable dans l'ensemble bien que nuancée en fonction des filières. La fabrication d'équipements électriques a en effet subit un léger tassement, dû à la concurrence du marché extérieur. Cela a entraîné une stagnation des prix alors que les matières premières ont augmenté. La fabrication des équipements informatiques et des machines en revanche se porte plutôt bien, avec des carnets de commande bien remplis et une activité qui devrait être croissante dans les prochaines semaines.


  • Industrie automobile :12,1 % des effectifs par rapport à l'emploi total


L'activité dans le secteur est quasi stable avec une demande globale en progression, due notamment à un dynamisme de la demande étrangère.

  • Autres produits industriels (pharmaceutiques, textiles, plastiques, métallurgie, etc...) : 58 % des effectifs par rapport à l'emploi


Activité stable dans l'ensemble avec une baisse de la masse salariale selon les secteurs (due notamment au non renouvellement des contrats en intérim). Dans la plupart des filières, le prix des matières premières a augmenté, n'impactant pourtant pas les produits finaux.

  • Services marchands : 17,6 % des effectifs par rapport à l'emploi total


L'activité et la demande poursuivent leur progression ce qui laisse présager des recrutements au mois d'octobre. La trésorerie est satisfaisante, notamment dans le domaine de la communication.

  • Bâtiments et travaux publics : 7,5 % des effectifs par rapport à l'emploi total


La croissance de l'activité est plus marquée dans le bâtiment que dans les travaux publics. Les carnets de commandes sont bien étoffés, ouvrant des perspectives d'embauche.

Anaïs GALL

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire