Elivia : la Confédération Paysanne soutient les salariés et s'inquiète

Publié le Vendredi 15 Février 2019

Suite à la fermeture annoncée du site d'Elivia à Eloyes et pour protester contre les conditions du Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) dont les négociations ont débuté mardi dernier au siège de l'entreprise à Angers, une partie des 81 salariés sont actuellement en grêve et empêche l'accès à l'usine loyate. Des agriculteurs de la Confédération Paysanne 88 notamment se sont rendus sur site ce jeudi pour soutenir le mouvement des salariés alors que la situation pénalise et inquiète les éleveurs qui ne peuvent plus déposer ou retirer leur viande. La CP88 dénonce une non-concertation des éleveurs, écartés des discussions. Retrouvez-ci dessous l'intégralité du communiqué du syndicat.

Photo : archives viàVosges

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne 88

Fermeture du site d'Elivia à Eloyes : cessez de jouer avec l'avenir des éleveurs et des salariés

La fermeture du site d'Elivia à Eloyes, annoncée pour le mois de mai, inquiète 400 à 500 éleveurs de la région, usagers de l'outil de transformation. Elivia, en s'opposant à tout projet de reprise condamne purement et simplement tout une économie paysanne essentielle à nos territoires, au service d'une alimentation de qualité et de proximité.

Localement, aucune entreprise ou projet futur ne sera en capacité de fournir la qualité de la prestation actuellement en service.

A quoi jouent nos responsables agricoles et politiques, alors qu'ils actent sans aucune concertation la fermeture du site, négociant un prolongement du service pour 10 mois... dans le Calvados? C'est inacceptable ! Quels intérêts défendent-ils? Pas celui d'une majorité d'éleveurs...

A ce jour, suite au blocage du site, de nombreux éleveurs ne peuvent pas accéder aux services d'Elivia, ni pour récupérer leur marchandise, ni pour transformer leur production. Des réponses urgentes doivent être apportées aux éleveurs et aux salariés du site, légitimement inquiets pour leur avenir

De toute urgence, les éleveurs doivent être concertés et associés aux discussions qui engagent l'avenir de leur activité.

Pour la CP88, Thierry Jacquot, porte-parole  & Thierry Lecler, éleveur usager d'Elivia.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire