Enlèvement de Mia : "une opération de type militaire"

Publié le Dimanche 18 Avril 2021

On en sait plus désormais sur l’enlèvement de Mia Montemaggi, 8 ans, retrouvée saine et sauve ce dimanche matin avec sa mère Lola 28 ans dans un squat en Suisse, après une nouvelle conférence de presse du procureur de la république de Nancy François Perain en milieu d’après-midi.

 

5 hommes sont actuellement présentés devant le juge d’instruction de la JIRS de Nancy,  juridiction interrégionale spécialisée,  ce dimanche après-midi en vue de leur mise en examen pour « enlèvement en bande organisée sur mineur de moins de 15 ans ».

« 5 hommes qui ont agi de manière déterminée », 4 ont reconnu avoir participé à « l’expédition », le 5e à sa préparation.  Une « action extrêmement bien préparée » selon le procureur de la république, que les auteurs avaient nommé « opération Lima » (…) « conçue comme une opération de type militaire ». Ces hommes ont été qualifiés de « plutôt insérés socialement » et dans tous les cas inconnus de la justice.

Le groupe actif était composé de 5 hommes qui s’étaient donné des surnoms :

  • Jeannot, domicilié aux Lilas en Seine-Saint-Denis, né en 1960, sans profession,
  • Pitchoune, né en 1963, domicilié à Paris, intermittent du spectacle,
  • Le Corbeau, domicilié à Varennes en Seine-et-Marne, né en 1997
  • Bruno, né en 1961, originaire de Meurthe-et-Moselle et directeur technique dans une entreprise luxembourgeoise,
  • ainsi que Basile, en cours d’identification .

Un 6e homme prénommé Bouga, habitant dans le Doubs, né en 1978, animateur de son état, a lui participé à la préparation de l’opération en lien et sur la demande de la mère de Mia, Lola Montemaggi 28 ans.

Des talkie-walkies et des téléphones portables ont notamment été achetés pour l’opération et un budget de 3000 € a été constitué pour payer essence, péage, le restant devant être remis à la mère de l’enfant.

Pour ce qui est des faits : les trois suspects originaires de région parisienne Jeannot, Pitchoune et Le Corbeau seraient arrivés dans les Vosges le dimanche 11 avril, après avoir récupéré Basile et avant d’être rejoints par Bruno le lundi.

Après deux nuits en camping sauvage dans le département, les cinq hommes ont maquillé l’un de leur véhicule, un Transporter Volkswagen,  dont ils ont changé les plaques et la marque. La bande a ensuite pris la direction du village des Poulières près de Bruyères mardi matin.

Trois hommes se sont présentés au domicile de la grand-mère de Mia. Selon un scénario établi – un script a été retrouvé - ils se sont fait passer pour des éducateurs avec une fausse convocation. L’enfant leur a été remis sans difficulté. Ils ont ensuite retrouvé leurs complices et la mère de Mia sur un parking à proximité.

Les 5 hommes, l’enfant et sa mère se sont alors dirigés vers Saint-Dizier-l’évêque dans le Territoire de Belfort dans le but de franchir la frontière franco-suisse à pied. Après une marche de deux heures, un homme surnommé Roméo a récupéré la jeune femme et sa fille du côté suisse et les a accompagnées  jusqu’à un hôtel.

Le lendemain, elles ont pris un taxi pour rejoindre une « femme sympathisante du mouvement » qui les a hébergées  une nuit avant de les déposer le vendredi 16 avril dans un squat de Sainte-Croix dans une usine désaffectée. C’est là que Mia et Lola Montemaggi ont été retrouvées ce dimanche matin en bonne santé par les autorités suissesaprès 5 jours de traque et d'enquête qui ont mobilisé près de 200 gendarmes.

Une délégation composée d’un assistant social et d’une physchologue est partie dans le canton de Vaud pour récupérer la jeune Mia et la remettre à sa grand-mère qui en a la garde.

Un mandat d’arrêt européen a été demandé à l’encontre de Roméo ressortissant français habitant en Suisse (né en 1981) qui a été arrêté samedi par les autorités suisses afin qu’il puisse être présenté au juge de la JIRS de Nancy, de même pour la mère Lola Montemaggi.

N. Brédard

Photo : capture d'écran BFM Tv, conférence de presse du procureur de la république de Nancy François Perain.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire