Epuisement de la nappe phréatique de Vittel : un garant désigné par la Commission nationale du débat public

Publié le Mardi 18 Septembre 2018

A propos de l'épuisement de la nappe phréatique des Grès du Trias Inférieur (GTI) de Vittel, problématique complexe mêlant des enjeux sociétaux, environnementaux et industriels, le Conseil départermental des Vosges avait demandé à la Commission nationale du débat public (CNDP) qu'elle désigne un garant.

 

Dans un communiqué, la Préfecture et le Conseil départemental annoncent que ''le 12 septembre, la CNDP a nommé Désiré Heiniman garant de la procédure visant l'élaboration du Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE). Il sera appuyé par Philippe Quevremont. Les modalités pratiques de mises en oeuvre de la concertation seront précisées ultérieurement. À l'issue de la concertation, les garants remettront leur rapport. Les principaux objectifs et orientations du SAGE pourront le cas échéant être revisités au regard du contenu de ce denier par les membres de la Commission locale de l'eau''.

Baisse de plusieurs dizaines de centimètres par an

 

Rappel des faits : entre 1960 et les années 1990, les prélèvements d'eau ont dépassé les capacités de recharge de la nappe. De fait, chaque année, la nappe des GTI a vu son niveau baisser de plusieurs dizaines de centimètres par an, alors que le cadre législatif et réglementaire en matière d'environnement impose un équilibre quantitatif de la ressource en eau.

Pour tenter de rétablir cet équilibre sans pénaliser l'activité industrielle de Nestlé Waters, les élus de Commission locale de l'eau ont validé en juillet dernier le projet de construction de conduites d'eau pour alimenter en eau potable Vittel et ses environs (revoir notre reportage).

Les sites alentours de forages évoqués se trouvent sur les communes de Valfroicourt et Dommartin-les-Vallois, à l'est de Vittel. Valfroicourt où s'était tenue le 10 septembre une importante mobilisation d'opposants à cette décision (revoir notre reportage).

 

Ludovic Bisilliat

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire