La fermeture des collèges de Granges-Aumontzey, La Bresse et Darney divise les conseillers départementaux

Publié le Jeudi 22 Décembre 2016

La future fermeture de trois collèges vosgiens provoque de nombreuses réactions des élus en ce moment même au Conseil départemental. Une trentaine de personnes venues de Granges-Aumontzey assistent à la séance.

Gilbert Poirot,  élu d'opposition Front de gauche, rappelle le montant des dotations au budget éducation, notamment pour maintenir des collèges en zone rurale. Et s'adressant au président, il conclut, "je ne m'associe pas à votre décision". Son intervention est applaudie longuement par le public. Le président rappelle que les débats sont publics mais que toute manifestation d'approbation ou de désapprobation sont interdites.

Alain Roussel,  élu (DVD) du canton de Darney,  également concerné par la fermeture d'un des trois collèges condamnés s'insurge dans une intervention où il rappelle que tout est fait pour protéger au mieux la ruralité et qu'il en était malgré le contexte l'un des ardents défenseurs.
Décidément, cette séance sur ce sujet divise majorité et opposition. Roseline Pierrel,  élue de la minorité (DVG) prend la parole. "En mai dernier, nous avons voté à l'unanimité,  nous avons fait confiance aux élus des communes concernées. On nous avait annoncé des études comparatives,  des rencontres avec les acteurs du sujet, nous n'avons rien vu venir. Je ne voterai donc pas à nouveau cette fermeture et à l'avenir, je me garderai de ne pas faire d'amalgame entre décision de principe et finalité".

Philippe Faivre,  élu (DVD)  du canton du Val d'Ajol  rappelle à son collègue de la minorité Gilbert Poirot que contrairement à ce qu'il avance,  les dotations de l'Etat ont baissé sur quatre ans, passant de 83 millions à 63 millions.


Christian Tarantola demande une suspension de séance.

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire