La "Gauche Ecologiste" des Vosges demande un moratoire sur le déploiement de la 5G

Publié le Samedi 19 Septembre 2020

C'est un sujet qui divise, celui du déploiement de la 5G avec notamment de nombreuses questions sur l'exposition aux ondes.

Et aujourd'hui, on apprend à travers un communiqué que les représentants locaux de La France Insoumise, d'EELV et du NPA, rassemblés autour d'une seule et même entité qu'ils appellent la Gauche Ecologiste des Vosges, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G dans notre département. Extraits :

« Le lundi 29 juin, à 98% de ses participants, la Convention Citoyenne pour le Climat votait en faveur d’« un moratoire sur la mise en place de la 5G ». Le président de la République Emmanuel Macron, le jour même devant la Convention Citoyenne pour le Climat s’engageait à reprendre leurs propositions. Le lendemain, à l’Assemblée Nationale, la secrétaire d’Etat à l’industrie Agnés Pannier-Runacher s’asseyait sur cet engagement en s’appuyant sur un mensonge en disant que l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) l’avait validé alors que c’est tout le contraire, cette autorité regrette une absence de données relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels. Le Comité scientifique sur la santé de l’UE ne dit pas autre chose : les problèmes de santé et de sécurité sanitaires sont inconnus à ce jour…(Déc.2018). Nous demandons des garanties sur son usage du développement humain sur les territoires dans le cadre d’une stratégie numérique globale bas carbone, le respect drastique des normes de rayonnement électromagnétique associé à une stricte surveillance des effets sanitaires de la 5G ».

« Pour les Français, comme le dit Martin Bouygues lui-même, la 5G suscite plus de scepticisme que d’enthousiasme. C’est justement pour cette raison que dès le 27 septembre nos dirigeants vont lancer les enchères pour les fréquences sans aucun débat démocratique. Ils installeront des dizaines de milliers d’antennes dans toutes les villes du pays et ce bien sûr sans référendum. Argument massue pour la Commission européenne qui pousse à tout-va pour la 5G : les recettes produites devraient représenter l’équivalent de 225 milliards d’euros en 2025. Des sommes colossales payées par qui ? Qui bénéficieront à qui ? Aussi, ce débat démocratique, nous devons l’imposer…»

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire