Gérardmer : le lycée hôtelier défend ses options

Publié le Samedi 20 Février 2021

La situation est déjà difficile pour les élèves du lycée hôtelier de Gérardmer. Avec la crise sanitaire et la fermeture des restaurants, terminés les contrats d'"extra" ou les CDD pour financer en partie les études.

Et voilà qu'une baisse de dotation horaire globalisée est annoncée dans l'établissement, comprenez moins d'heures de cours donc moins d'options. Et la perte de celles-ci remettent totalement en question la scolarité de certains élèves à Gérardmer.

Les enseignants du lycée Chardin, mobilisés vendredi dernier devant l'établissement, expliquent leurs revendications dans un communiqué : « le maintien des trois options est une OBLIGATION afin de permettre à tous les étudiants actuellement présents et futurs entrants de poursuivre sereinement leurs études dans notre établissement. Refuser ce maintien ne fera qu’ajouter des difficultés aux étudiants, qui comme chacun le sait sont pour beaucoup d’entre eux dans des situations morales et financières difficiles. L’attractivité de notre établissement doit être renforcée en proposant 36 places en BTS MHR à la rentrée prochaine. En effet l’offre d’emploi est très présente et sera encore plus forte à la sortie de crise du COVID. Refuser cette demande ajouterait des difficultés aux professionnels de la restauration déjà durement touchés. Enfin, notre lycée doit obtenir un moratoire afin de laisser du temps et une chance à notre établissement de relancer son attractivité et permettre de proposer une formation complète ».

Reste à savoir maintenant s'ils seront entendus.

Anthony Sap

Photo : Jérôme Berrier

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire