Les gilets jaunes délogés du rond-point de Chavelot

Publié le Jeudi 4 Avril 2019

Dès 8h30 ce jeudi matin, trois patrouilles militaires ainsi que des agents municipaux de la ville de Capavenir-Vosges sont intervenus sur le rond-point de Chavelot pour déloger le groupe de gilets jaunes qui avait investi les lieux depuis plusieurs mois. L'opération s'est passée dans le calme.

Ils étaient plus d'une trentaine de manifestants à venir assister au démantèlement de leur "campement" par les forces de l'ordre. Une partie de la construction en bois avait déjà été préalablement démontée par les gilets jaunes eux-même qui y avaient mis le feu quelques instants auparavant, nécessitant l'intervention des pompiers. L'opération s'est déroulée sans altercations, conformément aux recommandations de Grégory Brice, l'un des porte-paroles du groupe de Chavelot. "Je leur ai conseillé de ne pas répondre aux provocations des forces de l'ordre. De toute façon, notre cabane sera reconstruite dans la soirée et nous répéterons le scénario aussi souvent que nécessaire" confie-t'il.

La gendarmerie, de son côté, précise qu'elle a répondu à une directive de la Préfecture, partagée avec le Conseil Départemental des Vosges, propriétaire d'une partie du terrain investi par les gilets jaunes à Chavelot. L'opération était en préparation depuis plusieurs semaines. En effet, les services de la préfecture tiennent à rappeler que "le Préfet a toujours prévenu qu'il ne laisserait aucun rond-point durablement occupé".

Anaïs Gall
Vidéo : Julien Chassard

Laissez nous un commentaire

1 Commentaire

_Hub_
publié le 04/04/19 à 14h16
Je pensais que toutes les ZAD de rond-points avaient disparu ?
Apparemment non !
(J'espère que les occupants illégaux participent à la remise en état...)