Grand Est : une des mortalités les plus élevées de France

Publié le Vendredi 9 Juin 2017

Avec la naissance de la région Grand Est en 2016, les ORS, organismes régionaux de santé, de la nouvelle grande région sont amenés à fusionner très prochainement. Ceux de Lorraine et d'Alsace viennent de livrer leur premier bulletin commun sur le thème de la mortalité dans le Grand Est. En voici les principales conclusions.

Une des mortalités les plus élevées en France

 

Chaque année en moyenne entre 2009 et 2013, 48 748 décès ont été enregistrés dans le Grand Est soit un taux de mortalité générale de 833 décès pour 100 000 habitants, largement supérieur au taux national (773,3). Des 13 régions métropolitaines, seule celle des Hauts-de-France présente un taux supérieur avec 937 décès / 100 000 habitants.

Une forte mortalité prématurée

 

Au delà de cette mortalité générale qui correspond surtout à la mortalité aux grands âges, soit après 80 ans, la région Grand Est présente également une forte mortalité prématurée, c'est à dire à partir de 65 ans. Le taux régional est de 196 décès pour 100 000 habitants contre un taux nationale de 191, la région se classe 8e sur 13.

LA DéODATIE PARTICULIÈREMENT TOUCHéE

 

Les conditions socio-économiques jouant un rôle déterminant dans la santé des populations, c'est  dans les zones défavorisées (manque de dynamisme économique, éloignement des grands centres urbains) que le taux de mortalité est le plus élevé. Dans les Vosges, la Déodatie est ainsi particulièrement touchée, tout comme l'extrême ouest du département.

Nicolas Brédard

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire