Hôpitaux : la CFDT reconduit le préavis de grêve jusque fin septembre

Publié le Vendredi 23 Août 2019

La section départementale de la CDFT santé-sociaux vient d'annoncer la prolongation de son préavis de grêve pour l’ensemble des personnels des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux publics jusqu'au 30 septembre prochain. Le syndicat dénonce notamment la mise en place de contrats de performance sans concertation au sein du CHED, centre hospitalier Emile Durkheim qui regroupe les hôpitaux d'Epinal et Remiremont. Retrouvez ci-dessous l'intégralité de la lettre de la CFDT santé-sociaux 88 au directeur de l'ARS Grand Est.

Objet : préavis de grève départemental du 31 août au 30 septembre 2019

Monsieur le Directeur Général,

Le Syndicat CFDT Santé-Sociaux 88 reconduit le préavis de grève départemental pour
l’ensemble des personnels des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux
publics du 31 août 2019 à minuit au 30 septembre 2019 minuit.

Ce mouvement s’inscrit dans le cadre d’une action syndicale départementale, visant à
dénoncer :

  • La mise en place des contrats de performance purement comptables sans concertation avec les agents et leurs représentants, sans état des lieux sur les territoires visant à être en adéquation avec les besoins des usagers ;
  • Des comités de pilotage mis en place par vos soins sans participation des représentants du personnel malgré vos propos répétés du 7 février 2019 : « il faut que nous travaillons ensemble »;
  • Un engagement non honoré de la part de Madame la déléguée territoriale 88 : Madame la déléguée territoriale a reçu l’intersyndicale en présence d’agents et représentants du personnel des 4 centres hospitaliers le 27 juin 2019 et s’est engagée à leur faire un retour sur les revendications avant le 14 juillet. Malgré un mail de relance de l’intersyndicale le 12 juillet 2019, l’intersyndicale n’a rien reçu à ce jour ;
  • Un manque de documents objectifs prouvant les chiffres annoncés ;
  • La dégradation des conditions de travail ;
  • La dérèglementation du travail pour le personnel accentuant le déséquilibre vie professionnelle/vie privée ;
  • L’insécurité de la prise en charge tant pour les usagers que pour les professionnels.

La CFDT exige :

  • Le retrait des contrats de performance ;
  • Un dialogue social démocratique et constructif ;
  • La mise en place d’espace de discussion avec les professionnels afin qu’ils évaluent leur charge de travail et participent activement à l’élaboration de leur organisation du travail et aux projets de l’établissement ;
  • Des plans d’action pour la mise en œuvre de l’orientation de Madame BUZYN, Ministre des solidarités et de la santé « Prendre soin de ceux qui soignent » avec les agents et leurs représentants.

Photo : archives viàVosges

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire