L'imagerie d'Epinal n'est pas en péril

Publié le Jeudi 24 Octobre 2019

C'est en tout cas ce qu'affirme le tribunal de commerce d'Epinal qui a rendu sa décision ce jeudi matin concernant le dossier sensible de l'imagerie : la demande de nommer un mandataire judiciaire par Hervé de Buyer, l'un des actionnaires principaux, pour faire la lumière sur la gestion de l'entreprise a été rejetée.


Selon les juges spinaliens, au vu des informations, l'imagerie n'est pas en situation de péril. Une décision incompréhensible pour Hervé de Buyer, qui a investi 900 000 euros dans la société imagière, qui dénonce toujours le manque de transparence de la direction et s'est dit particulièrement déçu par la justice. L'homme d'affaire vosgien dénonce également "une décision", selon lui "concertée, où, à quelle hauteur et à quel niveau, je ne sais pas, mais c'est concerté...".

Ses avocats vont faire appel de cette décision. Un dossier qui sera donc réétudié probablement quelques mois par la cour d'appel de Nancy, sans doute en début d'année prochaine. Une nouvelle procédure et un temps précieux perdu pour Hervé de Buyer qui s'inquiète du devenir de l'imagerie qui est avant tout un patrimoine spinalien et vosgien.

"L'imagerie n'est pas en cessation de paiement"

La dirigeante de l'imagerie Christine Lorimy, qui a racheté la société imagière en 2014 jointe au téléphone a accueilli avec satisfaction la décision du tribunal de commerce d'Epinal, et explique qu'elle n'était pas inquiète et elle le martelle, "l'imagerie n'est pas en cessation de paiement, les fournisseurs et les salariés sont payés". Le fond patrimonial dont les 9 000 pierres lithographiques qui font l'objet de fantasmes de vente par les accusateurs sont toujours dans les sous-sols de l'imagerie." Elle regrette cette volonté de certains à nuire à l'entreprise voire à sa personne. La stratégie reste de conforter l'imagerie localement avec son activité muséographique et sa boutique amenée à se développer avec de nouveaux produits. Des produits de décoration premium, la seconde activité qui doit impulser un nouvel élan et développer à l'échelle nationale et à l'étranger l'imagerie d'Epinal" .

Reportage complet dans notre journal à 18h.

M-D. Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire