Incompréhension et indignation au centre de tri de Razimont

Publié le Vendredi 6 Juillet 2018

Ils étaient une quarantaine de salariés rassemblés ce vendredi matin devant le centre de tri des déchets recyclables à Razimont, à distribuer des tracts et filtrer les entrées et sorties.

En cause, comme nous vous le révélions hier, la décision d'Evodia (ex-SMD) de confier le contrat du tri sélectif, soit 18 000 tonnes par an, à l'entreprise alsacienne CITRAVAL.

Suez, qui le détenait jusque là, perd donc à compter du 5 novembre ce marché qui représente plus de 50% de l'activité du centre de tri spinalien. Principale conséquence : la perte de 17 emplois sur le site, qui porraient être repris par le nouveau prestataire sur le site de Chavelot qui devrait être construit d'ici début 2020. Les salariés dénoncent le manque de transparence et d'information dans cette affaire.

Plus d'infos dans notre journal de 18H.

Jean-François VERRIER

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire