La liste « Épinal ouverte sur l'avenir » s'oppose à la réouverture des écoles

Publié le Lundi 11 Mai 2020

Alors que les écoles, dans la Cité des Images et ailleurs, s'apprêtent à rouvrir leurs portes cette semaine, certains s'inquiètent pour la santé des élèves et celle des enseignants.

C'est le cas de la liste « Épinal ouverte sur l'avenir » consuite par Fabrice Pisias qui, via un communiqué, nous a fait part de sa désapprobation : « Nous sommes en « zone rouge «  et nous allons le rester jusque fin mai. Nous persistons à dire qu’envoyer nos enfants à l’école dans ces conditions est très risqué. Nous suivons l’avis du conseil scientifique qui est à même d’évaluer les risques et qui s’était opposé à cette réouverture prématurée ».

Pour Fabrice Pisias et son équipe, certaines conditions du protocole sanitaire sont irréalisables pour les plus petits notamment : « Les enfants devront se tenir à 1m les uns des autres, entre chaque table, sans se toucher, sans jouer les uns avec les autres, tous les jeux et jouets seront interdits, les enfants ne pourront pas s’échanger d’objets, crayons, stylos, feuilles. C’est l’essence même d’un enfant qui est en cause, cette situation serait intenable. Les enseignants seraient aussi exposés inutilement au virus car contrairement aux soignants, ils ne sont pas dans l’obligation de le faire. Les personnels de nettoyage seraient  également exposés inutilement aux virus. Est-ce bien raisonnable de mettre autant de personnes en danger pour un bénéfice aussi aléatoire et incertain et un retour le plus rapide possible au modèle économique d’avant. En toute vraisemblance, il serait préférable de continuer jusqu’aux vacances sur le modèle actuel avec des professeurs volontaires pour faire cours aux enfants de salariés soignants et aux autres. Les autres élèves continueraient à faire leurs cours et devoirs à la maison et une attention particulière serait apportée aux élèves en difficulté. Nous intégrerions les élèves en situation de handicap dans le dispositif qui d’ailleurs ne figurent pas dans le plan de rentrée de la municipalité ».

Par ailleurs, la liste « Épinal ouverte sur l'avenir » propose de faire appel aux restaurants et producteurs locaux pour les repas des enfants à l’école : « Puisque notre économie locale est en difficulté, cela serait un signal encourageant et positif pour l’avenir de nos entreprises et commerçants locaux ».

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire