Massif des Vosges : le déclin du Grand Tétras se poursuit

Publié le Vendredi 30 Avril 2021

Le Groupe Tétras Vosges vient d'achever sa campagne de suivi printanier du Grand Tétras et le constat - ce n'est malheureusement pas une surprise - est inquiétant.

 

Si l'espèce  est toujours présente sur le massif en ce début d'année 2021, les "contacts au chant", qui visent à évaluer les effectifs de mâles chanteurs, se font de plus en plus rares qu'ils soient réalisés sur des "places de chant" déjà identifiées ou par cheminement  le long des sentiers.

Pour le Groupe Tétras Vosges, "les effectifs chutent drastiquement" et "aucun secteur ne semble épargné, y compris sur la Réserve Naturelle Nationale du Tanet-Gazon du Faing qui constitue l’un des derniers bastions de celui qu’on appelle aussi le Grand Coq de Bruyère".

Les causes de cette disparition sont diverses : réduction de son espace vital, modifications de ses milieux de vie, dérangements  par  une  fréquentation  accrue  de  ses  zones  de  nidification et  d’élevage  des  jeunes et changements climatiques. "Si l'on ne prend pas très rapidement les mesures nécessaires à sa survie, le Grand Tétras figurera demain sur la liste déjà trop longue des espèces disparues régionalement" alerte le Groupe Tétras Vosges.

Pour limiter au maximum l'impact de la fréquentation humaine sur le massif notamment lors de randonnées, il faut convient de respecter certains comportements. Revoir notre reportage à ce sujet réalisé en février dernier.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire