Mobilisation autour d'une famille albanaise menacée d'expulsion

Publié le Samedi 12 Janvier 2019

Il a un travail, sa femme une promesse d'embauche, ses enfants sont scolarisés : Armand Dhembi et sa famille albanaise sont menacés d'expulsion, les associations se mobilisent.

 

Dans le flux de la problématique de ceux qu'on appelle les migrants, se cachent des réalités très disparates. Celle d'Armand Dhembi est aux confins de l'absurde : arrivé il y a bientôt 6 ans en France pour fuir un pays, l'Albanie, en proie à des violences et des réglements de comptes quotidiens, quoique jugé sûr par l'Etat français, Armand Dhembi s'est, de l'avis général, parfaitement intégré à son pays d'accueil.

Lui et sa famille sont pourtant aujourd'hui assignés à résidence dans l'attente d'une prochaine expulsion, tous les recours pour obtenir des titres de séjour ayant été rejetés. Les associations vosgiennes (Asil'accueil 88, Secours Catholique, Ligue des droits de l'homme, Comité antiraciste de Gérardmer et bien d'autres) qui suivent leur parcours se mobilisent. Elles tenaient un point presse ce samedi après-midi pour mieux faire comprendre cette situation inextricable mais fréquent selon elles.

Est intervenu également l'employeur d'Armand Dhembi, l'entreprise Collino (photo ci-dessus), qui a "découvert un travailleur irréprochable et un homme exceptionnel, que l'on a embauché pour faire face à la pénurie de personnel. Aucun français de souche n'a répondu à l'époque à notre offre (Armand est carreleur). Et aujourd'hui on suspend le contrat d'Armand, qui paye son loyer, ses cotisations, son électricité comme n'importe quel français. C'est incompréhensible !", a notamment déclaré l'entrepreneur spinalien (photo ci-dessus). Les associations en appellent au préfet pour qu'il délivre au plus vite à la famille des titres de séjour. Reportage à suivre dans notre journal de lundi 18H.

J-F. Verrier

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire