Municipales à Epinal : Patrick Nardin (liste SE) parie sur la jeunesse

Publié le Vendredi 15 Novembre 2019

Après Christophe Petit (UDI-LREM) en fin de semaine dernière, c'était mercredi soir au tour de Patrick Nardin de lancer publiquement sa campagne pour les élections municipales d'Epinal de mars prochain.

Devant plusieurs centaines de personnes à l'Espace Cours, le premier adjoint a tout d'abord rendu, non sans émotion et accolade, hommage à Michel Heinrich, actuel maire et président de la communauté d'agglomération. Le candidat souhaite justement voir son mentor rester président de l'agglo, il sera donc sur sa liste.
La liste que mènera le cadre bancaire en disponibilité depuis début septembre ne porte pas d'étiquette politique : « C'est une liste ouverte avec des compétences et des couleurs politiques plurielles ». Son nom : ''Epinal à votre image''. Son slogan : ''J'aime ma ville''. Pas de suite web pour l'heure mais une page Facebook et un chaîne YouTube.
Puis il fut bien sûr question de son programme, résumé dans un premier temps comme « un projet de territoire ambitieux mais réaliste, qui repose sur le bilan des précédentes mandatures, tout en gardant en tête une chose : le bien-être des Spnaliens ».
Quelques sujets évoqués mais peu ou pas du tout détaillés : les transports et les flux de circulation, la place de la voiture en centre-ville, les économies d'énergie, l'autonomie énergétique, les filières bio et les circuits courts et sur le plan économique la poursuite du développement des pôles bois et image.
En matière de culture, Patrick Nardin a l'ambition « d'atteindre avec les arts et la culture le niveau d'excellence que nous avons aujourd'hui avec les sports. Les diverses structures d'éducation populaire en seront un des leviers ».

« CHAQUE CAndidature est Légitime et respectacle »

C'est une des ''punch line'' à retenir de la soirée. Patrick Nardin a ainsi présenté trois de ses futurs co-listiers : Julie Bedon, professeur d’EPS au Pôle des métiers et ancienne joueuse de handball, Kévin Guellaff, chef de projet informatique au Conseil départemental des Vosges, et Thibaut Sannier, le benjamin du groupe, 21 ans, étudiant.
Quatre autres personnes l'ont ensuite rejoint : Elisabeth Lasseront, avocate, Nathalie Mougel, coordinatrice médico-sociale FMS et présidente de l'ASO (Ambition spinalienne omnisports), Denis Harpin, responsable achats chez Nestlé et président du comité d'intérêt de quartier de Saint-Laurent, et enfin Amira Hammami, assistante de direction à l’ENSTIB.
Sur le plan purement politicien, Patrick Nardin a estimé que « chaque candidature est légitime, chaque candidature est respectable ».

Prochain rendez-vous début décembre pour l'inauguration d'une permanence au 5 rue Léopold-Bourg. A partir de janvier, une dizaine de réunions publiques seront organisées, puis un ''meeting'' le 5 mars au centre des congrès.


Ludovic Bisilliat

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire