Oubliés du Ségur de la Santé, les soignants de Mattaincourt se mettent à nu !

Publié le Vendredi 20 Novembre 2020

Il s'agit d'une opération coup de poing pour faire réagir sur les réseaux sociaux. Les agents de la MAS (Maison d'Accueil Spécialisée) de la Petite Praye de Mattaincourt se mettent symboliquement à nu pour illustrer le manque de reconnaissance du Gouvernement pour leur travail durant la crise sanitaire. Ces derniers sont en effet exclus de la revalorisation salariale prévue pour les soignants par le Ségur de la Santé.

Parmi les slogans mis en avant : « Le Gouvernement nous a demandé de nous habiller et maintenant il nous déshabille » ; « Black Friday : soignants à -183 euros » ; « Hier applaudis et adulés, aujourd'hui méprisés et oubliés »... Sur les pancartes qui recouvrent le corps nus des soignants, la colère passée dans les messages est palpable.

Une mobilisation qui fait suite à l'exclusion de ces agents paramédicaux du dispositif de revalorisation salariale, prévue par le Ségur de la Santé. En effet, alors que dans les hôpitaux, les soignants verront leur salaire augmenter de 183 euros, toute une partie du personnel du CH de Ravenel ne bénéficiera pas de cette mesure. À savoir, les agents médico-sociaux de la MAS de la Petite Praye de Mattaincourt et ceux du FAM (Foyer d'Accueil Médicalisé) le Neuf Moulin.

La CGT appelle à se mobiliser

Une cause pour laquelle le syndicat CGT du centre hospitalier de Ravenel appelle à manifester le 27 novembre prochain, à 14h, devant l'administration central du CH Ravenel.

Crédit photo : Facebook

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire