Pas de déchets "verts" en forêt !

Publié le Vendredi 17 Avril 2020

Avec le retour des beaux jours et le confinement, les travaux de jardinage vont bon train. Chaque année à la même épôque, une augmentation des dépôts sauvages de déchets verts en forêt est constatée. Une pratique malheureusement en augmentation cette année avec la fermeture des déchetteries qui est nuisible sur le plan environnemental rappelle l'ONF.

 

Petite précision légale tout d'abord : même si ils sont "verts", ces résidus d'origine végétale (tonte, branches, feuilles...) sont bien considérés comme des déchets. Leur traitement et leur élimination sont soumis à une règlementation. Jeter ses déchets verts dans un milieu naturel est strictement interdit et passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 €.

Loin d'être inoffensif, le dépôt de déchets verts dégrade les milieux forestiers :

  • ils favorisent le développement de plantes envahissantes menaçant la biodiversité forestière,
  • les résidus d’activité de jardinage proviennent souvent d’espèces ornementales que la forêt met beaucoup de temps à transformer en humus. Ils peuvent ainsi asphyxier les sols forestiers ou modifier définitivement leur fonctionnement chimique,
  • l’enrichissement artificiel des sols avec des dépôts divers peut provoquer une surpopulation de certaines espèces animales : c’est le cas de la faune qui vit directement dans le sol (invertébrés, insectes) mais aussi d’espèces plus nuisibles, ce qui perturbe l’équilibre de l’écosystème forestier.

L'ONF alerte également sur le risque d'incendie en ce mois d’avril où les forêts sont particulièrement sensibles car les feuilles et herbes mortes, des matières sèches n'ont pas encore disparu alors que les herbes vertes sont juste en train de repousser et les précipitations sont rares... Voir à ce sujet l'arrêté préfectoral pris il y a quelques jours.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire