Ramadhân : les fidèles devront s'adapter

Publié le Mercredi 15 Avril 2020

La crise sanitaire du Covid-19 a de nombreuses conséquences sur l'ensemble de la société et les pratiques religieuses ne font pas exception. A l'approche du Ramadhân, qui devrait débuter le 23 avril et se poursuivre pendant un mois,  le conseil régional du culte mulsulman de Lorraine soutient les responsables de mosquées qui vont devoir s'adapter cette année.

Garder l'élan spirituel

Amine Nejdi, le président du CRCM de Lorraine ajoute que "Conformément au contexte de confinement qui interdit les rassemblements publics, nos mosquées ne pourront ni assurer, ni garantir la tenue de prières collectives.En dépit de cette situation particulière, nous devons malgré tout enjoindre les fidèles à vivre ce mois de Ramadhân avec la même ferveur et le même recueillement spirituel ; les prières deTarawih pourront ainsi s'accomplir à domicile, en famille, ce qui leur donnera une saveur bien particulière."


Ne pouvant donc assurer de repas collectif, les mosquées sont invitées à mettre en oeuvre un dispositif qui ne fait courir aucun risque ni à leurs bénévoles ni aux bénéficiaires des aides.

- Mise en place de livraisons de colis alimentaires
- Offre de bons d'achats qui permettront de faire des courses alimentaires chez des commerçants
musulmans locaux
- Offre de bons d'achats pour emporter des plats cuisinés ou se les faire livrer par des partenaires
de restauration rapide
- Affectation d’aide financière selon les situations.

Anne Didier (selon communiqué)

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire