Rambervillers : nouvelle mobilisation en faveur de la responsable du centre d'hébergement des femmes battues

Publié le Jeudi 21 Mai 2020

Nous vous en parlions lundi dans notre journal (revoir notre reportage), de vives tensions émaillent le quotidien du Centre d'activités sociales, familiales et culturelles (CASFC) de Rambervillers.
La structure gère notamment le centre d’hébergement des femmes battues, dont les compétences de sa responsable Véronique Nobili sont mises en cause par le directeur du CASFC. Elle a été mise à pied mais a porté plainte pour harcèlement moral.
Des tensions à nouveau mises sur la place publique ce jeudi matin à Rambervillers, avec cette mobilisation en faveur de Véronique Nobili.

Ludovic Bisilliat (photo DR)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire