La région Grand Est prend part au Forum Mondial de la Démocratie

Publié le Mercredi 18 Novembre 2020

Dans le cadre de la 9 ème édition du Forum Mondial de la Démocratie, la région Grand Est reconduit ce mercredi deux de ces actions phares : l’attribution du Prix de l’engagement démocratique et le parrainage de personnalités en difficulté.

Cette année la région a choisi de décerner le Prix de l’engagement démocratique à « La Hulotte », une revue naturaliste semestrielle, dédiée à la faune et la flore françaises.

Quant au parrainage de personnalités en difficulté, mis en place l'an dernier en partenariat avec Amnesty International, il vise à alerter les médias et autorités sur des traitements humains jugés inacceptables. Pour cette édition, la région Grand Est a choisi de parrainer deux femmes et un groupe de militantes :

  • Marinel Ubaldo (Philippines) avait 16 ans quand le typhon Yolanda, l’un des plus meurtriers de l’histoire (6 300 morts et 28 000 blessés), a balayé son village en novembre 2013. Le gouvernement philippin n’a pas réagi à la mesure du désastre, laissant la population vivre dans des conditions calamiteuses. De nombreux foyers déplorent toujours le manque d’accès à un logement convenable, à l’eau, à l’électricité et à des moyens de subsistance. Marinel Ubaldo fait aujourd’hui campagne en faveur de la réinstallation des habitants de son village et demande aux gouvernements du monde entier de prendre des mesures face aux conséquences du changement climatique.
  • Agée de 55 ans, Jani Silva (Colombie) consacre sa vie à la défense de l’environnement et des petits paysans du Sud de la Colombie. Aux côtés de l’association ADISPA2, elle lutte contre l’extraction pétrolière, l’accaparement des terres et la déforestation de la zone . Elle milite également pour la mise en œuvre des accords de paix signés dans le pays en 2016, qui prévoient des aides à la reconversion des champs de coca en cultures légales. Menacée de mort et régulièrement intimidée, Jani Silva a été contrainte de quitter son domicile en 2017. Des centaines de leaders communautaires ont été assassinés depuis 2016 en Colombie dans une impunité quasi-totale.
  • Les militantes écologistes du collectif Mujeres Amazonicas (Femmes amazoniennes, Équateur) protestent contre le pillage de leur territoire par des compagnies pétrolières, minières ou d’exploitation forestière en dépit des menaces de mort, de viol ou d’autres agressions physiques qu’elles subissent. Bien qu’elles aient toutes porté plainte, aucune mesure n’a été prise pour enquêter sur ces attaques et assurer leur défense. Face à l’inertie du gouvernement équatorial, le collectif réclame aujourd’hui une protection efficace.

Une conférence à l'échelle locale

Afin de s'ancrer localement dans le Forum Mondial de la Démocratie, la région proposera pour la première fois une conférence transfrontalière pour la démocratie, sur le thème « Ensemble, faisons un état des lieux de la participation citoyenne à l’échelle transfrontalière ».

La rencontre se déroulera ce vendredi 20 novembre de 9h à 12h, sous forme de « webinaire » (séminaire en ligne). Comme le précisent les organisateurs dans un communiqué, l'objectif de cette rencontre virtuelle est de « faire un état des lieux des projets et initiatives de participation citoyenne dans l’ensemble de l’espace frontalier de la Région Grand Est (Ardenne franco-belge, Grand Région et Rhin supérieur). Il s’agira également d’échanger sur les obstacles, les difficultés, mais aussi les opportunités rencontrés lors de la réalisation des différents projets. »

Pour participer, une inscription préalable est obligatoire via ce lien.

Crédit image : Forum Mondial de la Démocratie.

Anaïs Gall (avec le communiqué)

 

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire