Remiremont : l'Ademat-H pose une banderole ''Tous unis'' devant l'hôpital

Publié le Lundi 18 Mars 2019

Samedi dernier devant l'hôpital de Remiremont, les membres de l'association de défense de l'établissement de santé ont tendu une grande banderole pour défendre, selon Jean Pierrel, le président de l'Ademat-H, « le combat pour la vie, le combat pour la survie de nos territoires. »
Dans son intervention, il a également fustigé « L’Agence régionale de santé qui s’entête à tout prix à vouloir faire signer un contrat de performance qui n’a de performant que les économies glaçantes envisagées : réduire de 25 millions d'euros les moyens financiers alloués aux hôpitaux d’Epinal et Remiremont, notamment en supprimant 250 postes sur quatre ans. Adosser à la loi Santé 2022, le contrat met en perspective à terme la transformation de notre centre hospitalier général en un hôpital de proximité où il n’y aura plus ni maternité, ni chirurgie, mais un centre gériatrique ».

 

L'occasion également pour Jean Pierrel d'évoquer les principales ambitions qui sont ressorties des sept débats citoyens organisés par l'Ademat-H et qui ont rassemblé 550 personnes : « Développer une politique de santé dans une approche globale d’un territoire spécifique; faire évoluer les organisations et les politiques publiques dans un cadre participatif; informer, populariser et vulgariser toutes les informations et données; remettre l’humain au centre des problématiques de santé; ou encore afficher une ambition de développement territorial; imposer avec les élus locaux un moratoire sur les fermetures de services publics en milieu rural et en secteur de montagne ».

Le plan de performance aurait dû être signé le 25 janvier dernier (notre reportage), signature en fait repoussée début avril.

Ludovic Bisilliat, photos Philippe Spillebout




 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire