La reprise se confirme timidement dans les petites entreprises

Publié le Jeudi 20 Avril 2017

En attendant les journées de la construction 2017 proposées par la CAPEB les 19, 20 et 21 avril à Strasbourg,  la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment révèle les premières tendances de l’activité pour les entreprises artisanales de la région Grand Est :

Au 1er trimestre 2017, la reprise de l’activité globale se confirme timidement dans la région (+0,5%) contre (+1,5%) au niveau national.

Activité globale :

Le premier trimestre 2017 (+1,5%) confirme la reprise amorcée en 2016, caractérisée par quatre trimestres de hausse d’activité. L’ombre des 4 années précédentes, marquées par une baisse continue de l’activité, n’est toutefois pas encore effacée alors que se profilent les incertitudes dues aux élections. Compte tenu de l’inertie du secteur du bâtiment, la CAPEB maintient ses prévisions de croissance pour 2017 (entre +1,5% et +2%).

Neuf (construction neuve) – À l’issue de ces trois premiers mois, la construction neuve reste le premier levier de croissance : +2,5%, comme en 2016.

Ancien (entretien-amélioration) – Portée par les travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement (+2%), l’activité en entretien-rénovation soutient timidement la reprise, affichant une progression modérée : +1% sur le premier trimestre (vs. +0,5% sur l’année 2016).

Emploi – Après une stabilisation de l’emploi en 2016, celui-ci connaît une amorce de reprise dans l’artisanat du Bâtiment, avec une hausse très légère de +0,1% sur le 4ème trimestre 2016, soit 688 370 salariés (contre 687 772 au 4e trimestre 2015). En comparaison, l’emploi salarié dans le secteur du BTP en général poursuit sa baisse (–0,8% sur un an), s’établissant à 1 305 900 salariés au 4e trimestre 2016.

Logement – Porté par la construction d’habitats collectifs (+16,7%), le nombre de logements mis en chantier connaît une forte hausse à la fin du mois de février 2017 par rapport à l’année précédente, s’élevant à 387 000 (en cumul sur douze mois).

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire