Rotary Club : 15 000 euros récoltés pour l'association "Handi'chiens"

Publié le Mercredi 22 Janvier 2020

Ce lundi, le président du Rotary Club d'Épinal, Denis Thomann, se rendait au SESSAD (Service d’Éducation et de Soins Spécialisés À Domicile) pour remettre un chèque de 15 000 euros à l'association locale "Handi'chiens".

La somme correspond aux fonds nécessaires à la formation et l'éducation d'un chien. Elle a été collectée notamment grâce à l'organisation du Salon de la Gourmandise en novembre dernier qui a permis de mobiliser 12 500 visiteurs pour la cause (revoir ici notre émission l'Hebdo). Cette année, comme l'annoncait le Président du Rotary International, Mark Daniel Maloney, l'objectif est que « le Rotary connecte le monde » ! Une vocation suivie également à Épinal où le Rotary Club a choisi de se mobiliser pour offrir une connexion entre l'animal et les personnes en situation de handicap afin de leurs offrir de meilleurs conditions de vie. Ainsi, les dons récoltés ont été versés au SESSAD d'Épinal afin de mettre un Handi'chien à sa disposition. Rappelons que le SESSAD est exclusivement dédié à l’assistance des personnes (majoritairement des enfants) en situation de handicap, quelle qu’en soit la forme.

"Cette association, qui dépend de l’APF (Association des Paralysés de France), utilisait depuis plusieurs années déjà les services d’un HANDI’CHIEN, mais ce dernier vient d’être  « mis à la retraite », et confié à une famille dans laquelle il continuera sa vie. Le SESSAD se trouvait ainsi dans le besoin, ce qui a tout simplement motivé notre projet pour cette année. Voilà venu le moment de combler le vide laissé par ce départ à la retraite !" affirme le Président du Rotary Club d'Épinal dans son communiqué de presse. Avant d'ajouter : "C’est pour moi un très grand honneur de lancer « officiellement » MOKA dans la vie active. MOKA est un jeune labrador beige d’un peu plus de deux ans qui a bénéficié de la formation et de l’éducation dispensée par HANDI’CHIENS, et qui va poursuivre sa vie au service des enfants et du SESSAD dans un environnement qu’il connait et qui lui convient parfaitement."

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire