Samuel Paty : les hommages se multiplient dans les Vosges

Publié le Lundi 19 Octobre 2020

Environ 350 personnes rassemblées ce dimanche à Epinal et de nouveau un hommage ce midi à Capavenir Vosges, la mort tragique et brutale de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, assassiné et décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, parce qu’il avait abordé avec ses élèves de 4ème la liberté d’expression en s’appuyant sur des caricatures de Mahomet, est dans tous les esprits.

De son côté, la Ligue de l'enseignement des Vosges, par un communiqué de sa présidente, Christine Devallois, a également tenu à lui rendre hommage, en précisant que les enseignants ne sont pas les seuls à devoir faire face aux défis de l'éducation : « Au-delà des mots et de tous les discours de compassion et de solidarité adressés à toutes ces femmes et ces hommes qui, chaque jour, tentent d’inculquer au sein de leurs établissements, de leurs classes, les règles de respect, d’altérité et de sens commun, la Nation toute entière doit s’interroger sur l’indispensable mobilisation autour de ces questions qui ne concernent pas qu’une catégorie d’acteurs. C’est la société toute entière qui doit s’emparer de ces sujets. »

Pour Christine Devallois, chacun a son rôle à jouer pour faire enfin avancer les choses : «  Seul le décloisonnement, le dialogue, le faire-ensemble pourra apporter un élan pour sortir de ce sentiment d’impuissance, d’échec, ressenti au plus profond de nous-mêmes depuis si longtemps. Seul un sursaut d’intelligence collective autour d’un projet de société qui mettra l’éducation par tous et pour tous au cœur de toutes les politiques, redonnera l’espoir à celles et ceux qui agissent dans l’ombre, avec peu de moyens, peu de voix, mais toujours déterminés, combatifs, obstinés… certains que leur part reste essentielle ! »

Anthony Sap

Crédit photos : Mairie de Capavenir Vosges

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire