Semo Packaging devient Reborn Vosges et s'engage pour plus de plastique recyclé

Publié le Vendredi 13 Novembre 2020

L'entreprise Vosgienne, implantée à Vecoux et leader français dans la fabrication d'emballages plastiques pour produits d'hygiène, devient Reborn Vosges. Un changement de nom qui s'accompagne d'une transition vers toujours plus de plastique recyclé.

Le groupe ExcelRise annonce en effet le regroupement de ses entreprises Semo Packaging, Ceisa Packaging et XL Recycling sous une seule et même enseigne : Reborn. Un nouveau nom, qui était déjà celui de sa marque emblématique d’emballages flexibles recyclés. Avec cette nouvelle identité, le groupe souhaite donc se placer en pole position sur le marché du recyclage et de la fabrication de films plastiques.

Rappelons que depuis 2013 l'entreprise vosgienne Semo Packaging qui emploie 125 personnes, a réalisé près de 5 millions d'euros d'investissement, dont 1 million en 2019 pour équiper le site de 5 machines destinées à la sacherie du secteur hygiène. Et d'ici la fin de l'année, le site Reborn Vosges prévoit l'installation d'une nouvelle machine consacrée à la fabrication de sacs de couches. Une machine d'impression suivra dans les deux ans ainsi qu'une ligne de recyclage d'ici 2025.

Avec le regroupement de ses 5 sites de productions en France sous une même enseigne, le groupe Reborn a pour ambition :

  • D'augmenter le volume de recyclage de plastique flexible à 35 000 tonnes d’ici 2025 en installant 6 nouvelles lignes de recyclage, dont une sur chacun des sites Reborn. Dans ce but, le groupe pourrait recruter environ 160 personnes ;
  • Produire 80% de film plastique premium issu de matière recyclée à horizon 2025 ;
  • Devenir fournisseur de granules de polyéthylène (PE) recyclé de haute qualité pour d’autres fabricants.

L'entreprise ambitionne alors de maîtriser l'ensemble de la chaîne de valeur liée au recyclage : collecte, qualification et contrôles laboratoire, broyage et lavage des déchets plastiques, granulation, extrusion et impression des films plastiques.

Dans un communiqué, le groupe affirme le positionnement de l'entreprise pour les années à venir : « Reborn souhaite prendre les devants dans un contexte sociétal marqué par la lutte contre les déchets plastiques et les efforts déployés pour développer le plastique recyclé (bonus de 50% sur l’éco-contribution Citeo sur les films polyéthylène avec plus de 50% de matières recyclées post-consommation). » Et ce, notamment en se concentrant sur le polyéthylène (PE), encore très peu recyclé et pourtant très utilisé. « Le PE est très peu revalorisé à l’échelle de la production globale de plastique, alors qu’il en représente une part très importante. C’est là que Reborn entre en jeu : nous souhaitons donner l’impulsion sur un segment énorme du marché qui n’attend que d’être upcyclé », précise Arthur Lepage, gérant du groupe.

Reportage complet à retrouver prochainement dans notre journal.

Crédit image : photo libre de droit.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire