Stop Linky 88 contre le projet Hercule

Publié le Mardi 8 Octobre 2019

Opposée, comme son nom l'indique, au déploiement des compteurs Linky, l'association Stop Linky 88 s'associe aujourd'hui à la lutte contre le projet Hercule de réorganisation d’EDF et le fait savoir à travers un communiqué : « L’un des axes de nos actions est la défense d’un accès égalitaire à l'énergie quel que soit le lieu, notamment pour ceux qui souffrent de précarité énergétique. La disparition des tarifs réglementés - qui concernent 85 % des usagers - pourrait résulter de la privatisation d’une partie du service public. Elle entraînerait une hausse de la facture pour la plupart des consommateurs et une instabilité des prix liés désormais au marché international et aux intérêts des actionnaires ».

Il y a quelques semaines, les salariés d'EDF étaient appelés à la mobilisation par une intersyndicale pour protester contre le projet de scission du groupe public, baptisé Hercule. Projet qui verrait d'un côté, une branche 100% publique avec les activités de production d'électricité et de l'autre un pôle privatisé, avec Enedis, les énergies renouvelables et les activités commerciales d'EDF. 

Stop Linky 88 et l'ensemble des collectifs et associations signataires du communiqué s'élèvent donc contre cette démarche : « l’ensemble du secteur public de l’énergie constitue un bien commun et inaliénable, payé par l’impôt, donc par nous tous. Le dépeçage envisagé reviendrait à faire financer uniquement par l’impôt ou les factures des particuliers les pertes et coûts à venir, notamment ceux liés au démantèlement des centrales nucléaires, à la construction d’EPR et de petits réacteurs modulaires (SMR). En revanche, toutes les recettes possibles dans le commercial et la distribution seraient privatisées pour le plus grand profit des actionnaires de ces sociétés, comme c’est le cas dans le domaine autoroutier ».

Prévue pour fin 2019, l'échéance du projet de réorganisation a finalement été reportée à 2020. 

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire